MENU

2 assureurs acceptent des cas surprimés à des taux standards

par Hubert Roy | 22 septembre 2014 09h00

Deux assureurs ont accepté certains cas surprimés à des taux standards récemment. L’Industrielle Alliance, Assurance et services financiers a fait la promotion auprès de sa force de vente à la mi-mai de son Programme spécial de réduction des surprimes IA. « Nous voulons mieux nous positionner par rapport à la concurrence dans le marché des cas surprimés. Nous avons lancé ce programme il y a un an et avons décidé d’en faire une promotion accrue après », dit Pierre Picard, responsable des relations publiques. Le programme comprend deux volets. Le premier est pour les clients qui souscrivent une assurance vie temporaire, entière ou universelle.Leur surprime doit être évaluée à 100 % ou moins par les tarificateurs de l’assureur et le total de leur capital assuré doit être inférieur à 1 million de dollars (M$). Ces clients doivent aussi être âgés de moins de 70 ans.

Un homme de 55 ans, non-fumeur, faisant de l’embonpoint (50 % de surprime) et du diabète depuis quatre ans (50 % de surprime) ne se verrait pas appliquer de surprime sur une vie universelle avec capital assuré de 300 000 $.

Un deuxième volet est prévu pour ceux qui ne se qualifient pas au premier. Ils peuvent profiter d’une réduction de leur surprime allant jusqu’à 40 %. Une femme de 55 ans, non-fumeuse, faisant de l’embonpoint (surprime de 50 %), du diabète de type II depuis quatre ans (surprime de 100 %) et de l’hypertension (surprime de 25 %) bénéficierait d’une réduction de 25 % de sa surprime. Sa surprime passerait ainsi de 643,55 $ à 482,49 $, une réduction de 161,06 $.

SSQ Groupe financier a lancé un programme semblable à la mi-mai. « Nous avons comme objectif de faire bénéficier nos clients des meilleures primes possibles. Nous avons élaboré un programme spécial en sélection des risques permettant à un client de profiter d’un taux standard, alors que ce client serait sujet à une surprime d’assurance à la suite de l’évaluation du risque. Un client sujet à une surprime de 50 % pourrait se qualifier pour un taux standard avec ce programme », dit Danielle Rioux, analyste aux communications institutionnelles de SSQ.

Certaines conditions relatives à la sélection des risques s’appliquent pour qu’un dossier soit admissible. « Ce programme est évolutif. Nous travaillons sur une version améliorée pour en faire bénéficier le plus de clients possibles. Le programme est en vigueur pour une durée indéterminée », a ajouté Mme Rioux. L’offre couvre plusieurs produits d’assurance temporaire et deux produits de vie entière. Elle est admissible aux clients qui ont 70 ans et moins et qui ont un capital assuré de moins de 1 M$. Un homme non-fumeur de 40 ans faisant de l’embonpoint (50 % de surprime) serait accepté à un taux régulier.

Publicité