MENU

Acquisition d’Aldégo : Univesta veut en faire un grossiste à l’américaine

par Hubert Roy | 21 octobre 2014 09h00

En faisant l’acquisition du grossiste Aldégo Assurances, Univesta Assurances et Services Financiers revient sur un terrain qu’il connait bien, ayant déjà possédé le grossiste 3PCS. Univesta adoptera toutefois un modèle complètement différent, s’inspirant des États-Unis, où certains grossistes desservent des segments bien précis.Bernard Chagnon, président d’Univesta, précise d’ailleurs qu’Aldégo n’empiètera pas sur les platebandes de 3PCS, qui se spécialise dans le marché des véhicules récréatifs. Le cabinet de courtage a vendu ce grossiste à Aviva Canada il y a quelques années et ne veut pas en devenir un concurrent, a-t-il confié au Journal de l’assurance.

Pourquoi racheter un grossiste à ce moment-ci? « Nous avons déjà acquis cette expertise avec 3PCS. De plus, nous sommes un cabinet qui a plusieurs relations intéressantes avec les marchés de Londres. Ça faisait partie de notre plan d’affaires de lancer un grossiste d’ici cinq à sept ans. Or, nous pensions devoir le partir de zéro. Quand l’occasion d’acquérir Aldégo s’est présentée, nous sommes allés de l’avant, compte tenu de la base de volume intéressante qu’il a », dit M. Chagnon.

Il ajoute que plusieurs grossistes, au Québec, s’occupent des capacités excédentaires. Pas question pour Univesta de jouer sur ce terrain, étant donné que le marché est bien servi sur ce plan. « Nous voudrions être un marché qui offre des niches spécifiques, et ce, du côté de l’assurance des entreprises, bien que nous ne fermions pas la porte aux autres segments. On verra tout d’abord ce qui nous tombera dessus », dit-il.

M. Chagnon compte s’inspirer du modèle américain de grossistes, où plusieurs de ces derneirs agissent comme program managers (directeurs des programmes). « C’est le modèle qu’on veut avoir, en ayant une expertise dans des domaines précis. Lorsque le marché d’assurance devient dur ou mou, ça ne les affecte pas et ils passent au travers », dit-il.

Pour gérer les affaires d’Aldégo, Univesta a recruté Michel Chevalier qui joint le grossiste à titre de vice-président. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, il participera à l’élaboration et à la mise en œuvre des différentes stratégies visant à organiser et à coordonner toutes les tâches opérationnelles d’Aldégo Assurances.

L’acquisition d’Aldégo est la neuvième acquisition qu’Univesta réalise depuis le début de 2014, et sa dixième depuis le 1er juin 2013. Aldégo possède un volume de primes de 6 millions de dollars (M$). Le grossiste conservera sa dénomination et sera une entité distincte d’Univesta.

Publicité
Sur le même sujet …