MENU

Allianz implante un prototype de blockchain

par La rédaction | 09 novembre 2017 11h30

Allianz a implanté un prototype de blockchain pour un client ayant un programme d’assurance captive à portée globale. Cette entreprise pourra automatiser certains processus liés à son programme d’assurance et faire des transferts de fonds entre différents pays, notamment.

Allianz, qui administre les programmes d’assurance captive de toutes les entreprises de l’organisation, se charge de les connecter ensemble et avec son prototype de blockchain et enregistre les transactions et entrées de données liées aux programmes, en plus de partager les changements en temps réel.

« Nous voyons plusieurs applications de la blockchain dans l’industrie des services financiers et nous voulons explorer le potentiel de cette technologie dans le segment de l’assurance corporative », explique Hartmut Mai, membre du conseil d’administration d’Allianz.

 «  La blockchain améliore l’efficacité des transactions d’assurance internationales »

Le prototype est compatible avec deux types d’assurance, soit la responsabilité professionnelle et de biens, souligne Allianz. Il automatise les processus de renouvèlement annuel des polices, du paiement des primes, de la soumission de réclamation et de l’indemnisation. Il est possible pour les prestataires de suivre l’évolution en temps réel d’une réclamation, par exemple.

Le projet est mené en partenariat avec EY, qui agit en tant que prestataire de service de blockchain, l’agence numérique Ginetta, qui a créé le prototype et Citi Treasury and Trade Solutions, qui fourni les services de traitement de paiement.

Publicité