MENU

Assurance maladies graves : le marché en voie d’arriver à maturité

par Alain Thériault | 07 novembre 2017 06h50

Photo : Freepik

Au regard des résultats révélés par le rapport de LIMRA, Canadian Critical Illness Sales and In Force – 2Q 2017, le marché de l’assurance maladies graves donne des signes qu’il atteint sa maturité.

Entre les deuxièmes trimestres de 2017 et de 2016, les ventes d’assurance maladies graves ont crû de 3 % en termes de primes, avec 33,8 millions de dollars (M$). Au premier semestre, cette croissance a été de 1 %, avec des primes de 62,1 millions de dollars (M$), par rapport au 1er semestre de 2016. Le nombre de polices a crû pour sa part de 2 % à ce semestre.

Son en vigueur approche le milliard de dollars. Au 30 juin 2017, il cumule des primes de 901,4 M$. Le nombre de polices s’est à ce jour établi à 839 055.

En ce qui touche les ventes, le marché s’était pourtant bien rétabli de la hausse de prix des produits d’assurance maladies graves en 2013. La croissance annuelle de 2015 et 2016 avait été en moyenne de 8,5 %. « Les primes d’assurance maladies graves ont stagné dans la première moitié de 2017, et le nombre de polices vendues a légèrement crû par rapport aux résultats enregistrés pour cette période en 2016 », a commenté Matthew Rubino, responsable du sondage de LIMRA.

Un peu moins de la moitié des assureurs ont affiché une croissance de leurs ventes dans ce créneau au premier semestre de 2017, tant en termes de primes que de polices, rapporte M. Rubino. « Le produit d’assurance maladies graves nivelé à période limitée a été la seule source de croissance des primes annuelles au premier semestre », a-t-il ajouté. Les ventes de ce produit ont crû de 5 %, tant au deuxième trimestre de 2017 qu’au premier semestre de 2017.

Pour sa part, le produit renouvelable a vu ses primes annuelles croitre de 2 % au deuxième trimestre de 2017, mais reculer de 1 % lors du premier semestre de 2017. Le produit permanent a connu un recul de ses ventes en termes de primes tant au deuxième trimestre qu’au premier semestre, soit de 1 % et de 4 %, respectivement.

Depuis un bon moment, le produit nivelé domine les ventes en termes de primes, dont 49 % sont allés vers ce produit au premier semestre, contre 30 % pour le produit permanent et 21 % pour le produit temporaire.

En termes de polices, c’est plutôt l’assurance maladies graves temporaire (renouvelable) qui a dominé les ventes du premier semestre, avec une part de 42 %, contre 40 % pour le produit nivelé et 18 % pour le produit permanent.

En termes de nouvelles primes, les ventes du réseau des agences affiliées ont reculé de 5 % lors du premier semestre de 2017, par rapport au même semestre de 2016.

La même comparaison appliquée aux ventes réalisées par les conseillers indépendants révèle une hausse des nouvelles primes annuelles d’assurance maladies graves de 5 % dans ce réseau.

Le réseau affilié a connu son principal revers avec le produit permanent, dont les ventes ont décliné de 16 % en termes de primes, au premier semestre de 2017. Ses ventes de produits d’assurance maladies graves temporaires ont quant à elle diminué de 9 % durant cette période, alors que celles du produit nivelé à période limitée ont crû de 5 %.

Publicité
Sur le même sujet …