MENU

Assurance rare et coûteuse

par Vicky Poitras | 06 mars 2007 14h38

(HR) Trouver une assurance responsabilité est une partie du casse-tête que doivent résoudre les gérants de fonds pour mettre en place leur comité d'examen indépendant (CEI), car peu d'assureurs offrent une telle protection.Arch a élaboré son produit pendant un an et demi avant de le lancer sur le marché. Il coûtera entre 25 000 et 100 000 $, selon la taille du CEI, pour une protection de 5 M$.

Chubb travaille encore à mettre au point une police pour protéger les membres d'un CEI. L'assureur agira comme endosseur du comité. La police ne pourra pas être annulée par le gestionnaire du fonds, mais par les membres du CEI.

Johanne Vézina souligne qu'il faut prêter une attention toute particulière à l'assurance responsabilité. « C'est quelque chose qui peut être très coûteux, mais qui est nécessaire. Personne ne siègera sur un CEI sans une bonne couverture », dit-elle.

« Aucun assureur n'avait assuré les membres d'un CEI en fonds de placement auparavant. Ce fut quelque chose de complexe à régler », confirme Yves Julien, de la Banque Nationale.

« L'assurance coûte cher parce que les compagnies d'assurance ne comprennent pas le risque rattaché à cela. Il est encore trop tôt pour donner des chiffres, mais ça s'annonce cher », ajoute Pierre Hamel.

De son côté, Standard Life entend contourner cet écueil. « Ce n'est pas encore coulé dans le béton, mais nous songeons souscrire cette assurance au Royaume-Uni avec nos autres polices », explique Sophie de Koninck.

Publicité