MENU

AssurExperts veut mousser son programme de producteurs autonomes

par Hubert Roy | 19 mars 2010 14h16

En 2010, AssurExperts entend accentuer la publicité pour mousser son programme de producteurs autonomes. La bannière compte maintenant 25 producteurs autonomes, qui ont un volume de primes total de 5,5 M$.La bannière a aussi modifié la formule de renouvellement de son contrat avec les producteurs autonomes, car celle-ci était complexe. Ce changement a favorisé ces derniers, selon Pierre Boisvert, président d'AssurExperts. Ils l'ont d'ailleurs tous accepté, alors que ce n'était pas obligatoire.

« Nos courtiers producteurs autonomes ont un rythme de vente combiné de 100 000 $ par semaine. Au départ du programme, ils avaient un taux de fermeture de 50 %. Depuis trois ans, on voit un taux de fermeture de 60 %. C'est un programme qui est là pour rester et on va continuer à avoir du succès avec », dit M. Boisvert.

La bannière a aussi modifié sa structure administrative en 2009. AssurExperts a embauché Christian Duval à titre de vice-président opérations. Pierre Boisvert et Réal Breton dirigent toujours l'entité. En plus de M. Duval, ils comptent sur l'appui de Jacques Tardif, vice-président marketing, et d'Hubert Brunet, vice-président assurance des entreprises.

AssurExperts a aussi mis en place un programme de formation en ligne par Internet. « Au cours des derniers mois, 100 courtiers ont reçu une formation de deux heures sur le programme autocaravane sans se déplacer de leur poste de travail. De plus, 150 autres courtiers seront formés dans les deux prochains mois », dit-il.

Quant au recrutement des membres, AssurExperts dit avoir adopté une nouvelle stratégie. « On développe le marché de l'assurance aux entreprises et on a du succès avec ça. On veut aller un cran plus loin. On agirait comme grossiste pour eux. Les cabinets affiliés auraient 20 % de commission et 10 % pour ceux qui ne sont pas affiliés. On a aussi beaucoup investi dans nos outils informatiques, en dehors de ceux que Keal nous fournit. On y a investi pour aller chercher d'autres cibles, marchés et avenues », dit-il.

Au cours des dernières années, AssurExperts a investi beaucoup d'efforts en assurance des entreprises. M. Boisvert admet que la bannière n'a pas encore rentabilisé les efforts fournis en ce sens, mais s'attend tout de même à aller la chercher. Il souligne toutefois que les efforts mis dans ce segment ont rapporté beaucoup au niveau du taux de satisfaction de ses affiliés.

La bannière a aussi établi des programmes d'assurance collective en 2009 et entend les pousser davantage en 2010. « Il y en a deux en marche et deux qui s'en viennent. On les destine aux gens qui font du crédit en automobile. On a développé l'informatique et les programmes associés. Le tout est enclenché. Nous avons aussi une compagnie de financement d'assurance crédit, F&I Finances, qui financent des garanties de remplacement. On a aussi investi en informatique pour gérer les prêts », souligne M. Boisvert.

Publicité