MENU

AXA commercialisera des fonds distincts en avril

par Vicky Poitras | 30 novembre 2007 19h25

AXA Assurances commercialisera des fonds distincts dès le mois d’avril 2008. Ce sera alors une première pour AXA Assurances, active au Canada depuis 1987.Le vice-président développement des affaires d’AXA Assurances, Jacques Denis, a fait cette révélation devant une auditoire de plus d’une centaine de ses conseillers réunis à Laval en octobre pour le lancement de plusieurs nouveautés en vie universelle.C’est d’ailleurs une de ces nouveautés qui a servi de prélude à l’annonce de M. Denis, soit deux nouvelles options de placement en vie universelle qui seront sous la coupe d’AXA Rosenberg Investment Management, filiale d’AXA qui dispose d’un univers d’investissement de plus de 21 000 sociétés réparties à travers le monde.

En outre, M. Denis a indiqué qu’AXA Rosenberg, établi à Londres, était en lice comme éventuel gestionnaire de certains des futurs fonds distincts que lancera au Canada AXA Assurances.

« Nous commençons avec deux comptes de gestion dans notre vie universelle pour cheminer tranquillement vers le secteur de l’épargne individuelle, a en effet déclaré Jacques Denis lors d’un événement de formation consacré à ses conseillers, le 10 octobre dernier. Nous prévoyons lancer une gamme de fonds distincts en avril où AXA Rosenberg fera certainement partie des gestionnaires choisis. »

Les deux options sont un compte de gestion international axé sur l’indice MSCI EAEO et un autre canadien axé sur le S&P TSX.

AXA Assurances est donc allé au bout de l’idée exprimé au moment d’une entrevue stratégique publiée dans le Journal de l’assurance du mois de mars 2007. Le vice-président exécutif, assurance de personnes et services financiers chez AXA Assurances, Robert Landry, avait alors annoncé que l’assureur puiserait parmi des produits qu’il offre déjà en Europe ou ailleurs dans le monde, plutôt que de partir de zéro au Canada dans le secteur de l’investissement individuel.

De l’institutionnel au détail

Pour AXA Rosenberg, c’est aussi une première au Canada d’être le gestionnaire d’options de placements offerts dans le cadre d’un produit individuel. La filiale de gestion de fonds d’AXA limitait en effet ses activités canadiennes aux fonds de pension jusqu’à ce jour, avec 1,6 milliard $CA d’actif sous gestion. L’actif sous gestion en régimes de retraite représente plus de 40% des actifs totaux d’AXA Rosenberg, lequel constituent 140 milliards $CA à travers le monde

« Nous observons un marché demandeur au Canada et nous avons des produits qui ont leur mot à dire et qui peuvent ajouter de la valeur », a lancé au Journal de l’assurance Rémi Casals, le directeur du développement des affaires chez AXA Rosenberg Europe. Il était de passage à Montréal pour expliquer son nouvel intérêt pour la clientèle individuelle au Canada.

AXA Rosenberg soutient offrir de la quiétude aux investisseurs individuels grâce à un modèle de gestion active qui limite la volatilité au strict minimum. Il s’agit en fait d’un modèle quantitatif créé par Barr Rosenberg, président du conseil d’AXA Rosenberg.M. Rosenberg est un des fondateurs de la théorie moderne de gestion de portefeuille, souvent appelée approche quantitative ou systématique. Docteur à l’Université de Berkeley en Californie, M. Rosenberg a écrit plusieurs articles sur le sujet, dont des titres marquants comme

The Prediction of Systematic Risk et Portfolio Optimization Algorithms, publiés tous deux dans les années 70.

En vertu de ce modèle d’investissement prudent, le gestionnaire recherche des titres sous valorisés d’entreprises susceptibles de connaître une croissance de leurs bénéfices dans les 12 à 16 prochains mois. « Nous croyons que les investisseurs peuvent perdre patience au-delà de cette période », commente Rémi Casals, directeur du développement des affaires chez AXA Rosenberg Europe. La sélection des sociétés s’effectue à l’aide d’un logiciel qui compile une grande quantité de statistiques et d’indicateurs sur elles, afin de déterminer leur valeur intrinsèque.

Par exemple, le logiciel analyse 200 « postes de bilan et comptes de résultats » de chaque société qu’il considère. Le contrôle du risque tient aussi un rôle central dans l’approche. Chaque portefeuille est optimisé et réactualisé en temps réel, « toutes les quatre minutes environ », alors que toute surexposition ou sous-exposition au marché sont activement contrôlés. La discipline de vente du modèle prévoit aussi que chaque investissement ayant atteint une valeur prédéterminée sera systématiquement vendu.

Gérer la crise du crédit

M. Casals soutient que cette approche systématique de sélection et de contrôle du risque a permis à AXA Rosenberg d’ajouter à long terme 2% à 3% de valeur par rapport aux indices de référence. « C’est une approche stable et sereine, qui repose sur un univers d’investissement très diversifié et qui s’accommode bien de périodes turbulentes comme la crise de crédit que nous avons vécue cet été », ajoute-t-il.

Parmi les exemples de rendement, le fonds Actions MSCI EAO, qui vient d’être greffé à la vie universelle d’AXA, a connu un rendement annualisé de 3,28% entre sa création en juillet 2000 et le 31 août 2007. C’est une valeur ajoutée de 1,76% par rapport à l’indice de référence, lequel a connu un rendement de 1,52% durant la même période. Quand au fonds Performance Stratégie canadienne centrale, l’autre option de la vie universelle, il a connu un rendement de 15,09% depuis sa création en janvier 1993 jusqu’au 31 août 2007. C’est 2,89% de plus que l’indice S&P TSX.

Conscient que l’approche quantitative en est une parmi d’autres, Rémi Casals qualifie les fonds AXA Rosenberg de « cœur de portefeuille avec biais valeur », dans un portefeuille où les gestionnaires plus agressifs ont aussi leur place.

AXA Rosenberg est en croissance soutenue puisqu’elle a fait passer son actif sous gestion de 10G$ il y a 8 ans à plus de 140G$ au 30 juin 2007. AXA Rosenberg est une filiale dont le groupe AXA Investment Management est propriétaire à 75%. L’autre 25% appartient aux fondateurs de Rosenberg Institutional Equity Management, dont Barr Rosenberg. Créée en 1985, cette firme a conclu une alliance stratégique avec AXA Investment Management en 1999, prenant ainsi le nom d’AXA Rosenberg. AXA Rosenberg a établi des bureaux à Toronto en 2005. C’est Kevin Martino qui en est le directeur.

Publicité
Sur le même sujet …