MENU

Bilan contrasté pour Empire Vie au deuxième trimestre

par Mathieu Carbasse | 31 juillet 2017 11h30

Mark Sylvia | Photo : Réjean Meloche

Au deuxième trimestre de 2017, Empire Vie a enregistré un résultat net attribuable aux actionnaires ordinaires de 33,4 millions de dollar (M$), contre 24,8 M$ pour la période comparable de 2016, ce qui représente une hausse de près de 35 %. Selon la compagnie, cette augmentation est due à la réduction des frais de couverture et à l’amélioration du rendement des activités du secteur de l’assurance collective, partiellement atténuée par une diminution des gains du secteur de l’assurance individuelle.

En effet, en ce qui concerne l’assurance individuelle, les ventes de primes annualisées pour le secteur ont diminué de 14,8 % au deuxième trimestre. Empire Vie explique ce net recul par la baisse des ventes de produits avec participation. La direction considère que cette situation est en partie attribuable à l’entrée en vigueur le 1er janvier 2017 de règles fiscales moins favorables en ce qui a trait aux critères d’exonération de certaines polices d’assurance vie.

« Offrir des produits d’assurance concurrentiels »

« Nous avons continué de faire des progrès pour augmenter nos résultats tout en maintenant de solides assises financières et une composition des actifs de grande qualité, souligne Mark Sylvia, président et chef de la direction d’Empire Vie. Les ventes du secteur de la gestion de patrimoine ont bénéficié de marchés de capitaux plutôt stables et de notre priorisation des investissements dans la technologie pour améliorer l’expérience du client et maintenir une stratégie de distribution diversifiée. La stabilité de l’économie canadienne et la tendance positive des taux d’intérêt à long terme contribuent à nos affaires d’assurance individuelle et à notre capacité à offrir des produits d’assurance concurrentiels à nos clients. »

Par ailleurs, Empire Vie a réduit ses pertes actuarielles de 15,3 M$ au 2e trimestre de 2016, à 6,4 M$ pour le trimestre correspondant de 2017. Cette diminution, Empire l’attribue à l’amélioration des demandes de règlement d’assurance maladie du secteur de l’assurance collective. La compagnie a en effet réalisé d’importants gains relatifs aux mesures prises par la direction à l’égard des activités d’assurance individuelle grâce à un meilleur appariement des actifs et des passifs.

Publicité
Sur le même sujet …