MENU

Cellutrak signe une entente de distribution avec BestBuy

par Vicky Poitras | 07 mars 2012 20h30

La firme de repérage et de gestion de flotte Cellutrak Canada a signé une entente de distribution avec le groupe BestBuy, qui possède aussi la bannière Future Shop.
L’entreprise travaille beaucoup avec les flottes de camions en ce moment, dit Richard Vermette, vice-président national, ventes et marketing, de Cellutrak. Cette entente lui permettra de mieux cibler les consommateurs, précise-t-il.

Ainsi, les produits Guard 365 et Piece 365 de Cellutrak pourront être mis en place par les installateurs de BestBuy, le Geek Squad. Les deux produits ne seront pas disponibles sur les tablettes des magasins, mais les installateurs de Geek Squad en feront la promotion à leur comptoir de service. L’entente débute au Québec et sera étendue à l’échelle nationale par la suite.

La firme regarde aussi pour améliorer sa technologie. Cellutrak compte ainsi éliminer en 2012 le transpondeur (key phobe) nécessaire au fonctionnement de son système, dit-il.

« Nos systèmes empêchent un véhicule de démarrer et détectent les brouilleurs d’ondes. Notre produit est solide dans sa forme actuelle. On veut toutefois aller plus loin en enlevant le transpondeur. Nous allons intégrer une fonction programmable dans le véhicule. Le propriétaire devra ainsi entrer un code pour faire démarrer sa voiture. S’il ne l’a pas, la voiture ne démarrera pas. On a fait des tests et ce système est encore plus fiable que le transpondeur. Avec cela, le véhicule sera inviolable », dit M. Vermette.

Un autre désavantage du transpondeur est qu’il se perd beaucoup, dit M. Vermette. « L’éliminer créera moins de problèmes pour nos clients et permettra d’accroitre l’efficacité du système », dit-il.

Le système de programmation que veut mettre en place Cellutrak existe déjà, car il a été développé par le siège social de l’entreprise, Ituran, établi en Israël. Ituran a développé un autre système qui fonctionne à partir des empreintes digitales du propriétaire du véhicule. M. Vermette dit toutefois qu’il est trop tôt pour importer ce produit au Canada, car il est encore trop couteux.

Outre l’entente avec BestBuy, Cellutrak travaille à établir des ententes avec d’autres partenaires. « On veut pousser la note pour les véhicules récréatifs. Nous avons un produit complètement autonome qui fonctionne neuf mois sans être rechargé et à des températures très basses. On poursuit aussi la recherche pour l’améliorer, dit M. Vermette.

En 2011, Cellutrak a empêché quatre tentatives de vol liées à des flottes de camions, qui ont permis de sauver 3,5 millions de dollars à leurs propriétaires.

La firme a aussi travaillé à revoir son service à la clientèle. Cellutrak dispose maintenant d’une interface complète en français, ainsi que d’un service à temps complet qui dessert le Québec en français. « On avait des lacunes à ce niveau, mais on les a réglées. Nous comptons aussi des installateurs dans la ville de Québec, avec la bannière Auto Tecnik VT. Par ailleurs, nous sommes également en mode embauche au Québec », dit-il

M. Vermette se dit aussi satisfait des ventes de ses produits. L’entreprise a ainsi vendu 4 500 unités de ceux-ci au Québec et 2 000 unités à Toronto. Cellutrak travaille de même à développer le marché de la Colombie-Britannique.

Publicité