MENU

Co-operators poursuit l’expansion de ses agences : l’assureur cible la Rive-Sud de Montréal

par Vicky Poitras | 05 mars 2011 20h32

Co-operators va ouvrir cinq nouvelles agences. Cette fois-ci, l’assureur cible la Rive-Sud de Montréal, a fait savoir la compagnie à FlashFinance.ca, une publication-sœur du Journal de l’assurance.

La première agence a ouvert ses portes le 15 février dernier. Elle est située à Saint-Lambert. Deux autres agences seront ensuite implantées à Saint-Hubert et à Saint-Bruno-de-Montarville. Avant le début de l’été, deux autres agences seront implantées. L’ouverture de ces cinq bureaux portera à 13 le nombre d’agences Co-operators au Québec.

« C’est une autre étape majeure dans notre stratégie d’expansion au Québec. La Rive-Sud de Montréal constitue un bassin de population important », explique Martin-Éric Tremblay, premier vice-président, Groupe Co-operators, et président de Co-operators au Québec.

M. Tremblay se dit « convaincu » qu’il y a de la place dans le marché de la Rive-Sud pour cinq agences Co-operators, et ce, dès cette année. « Co-operators poursuivra son expansion au Québec selon sa stratégie de recrutement intensif et de création de nouvelles agences, ajoute-t-il. Toutefois, comme nous l’avons récemment fait à Caplan, en Gaspésie, nous gardons l’oeil ouvert pour des occasions d’acquisition si la bonne situation devait se présenter. »

En janvier dernier, Co-operators a acheté le volume en assurance des particuliers du cabinet Assurances Claude Paquet, établi à Caplan, en Gaspésie, et en a fait une agence. Cette décision a créé un certains remous dans les rangs du courtage québécois (voir Journal de l’assurance de février 2011).

Co-operators avait réitéré son intention d’avoir 50 agences au Québec d’ici 2015. Pour atteindre ce nombre, M. Tremblay avait confié au Journal de l’assurance que sa compagnie devrait réaliser entre 10 et 15 acquisitions. Il avait aussi précisé que l’implantation des agences ne se ferait pas dans un territoire bien desservi par un courtier faisant affaire avec L’Union Canadienne, la filiale à courtage de Co-operators.

Publicité