MENU

Co-operators renoue avec la croissance au deuxième trimestre de 2017

par La rédaction | 28 juillet 2017 13h30

Photo : Freepik

À pareille date l’an passé, Co-operators annonçait des résultats dans le rouge, conséquences des lourdes pertes économiques liées aux incendies de Fort Murray. Pour le 2e trimestre de 2017, l’assureur renoue avec la croissance. Il enregistre cette fois un résultat net consolidé de 29,1 millions de dollars (M$), comparativement à une perte nette de 39,1 M$ pour le trimestre correspondant de 2016.

 « Un an après les incendies sans précédent survenus à Fort McMurray, nos résultats financiers témoignent de la stabilité que nous accorde la diversification de nos activités, affirme Rob Wesseling, président et chef de la direction de Co-operators. Exclusion faite des répercussions des catastrophes de l'année dernière, l'intensification des événements climatiques dans l'Ouest et en Ontario a contribué à la hausse des coûts liés aux sinistres, qui a cependant été partiellement annulée par une croissance solide dans tous les secteurs d'activité au Canada.»

Les primes directes souscrites progressent de 6,4 %

Les primes directes souscrites progressent de 6,4 % (+ 46,1 M$), pour atteindre 768,7 M$. Les primes nettes acquises augmentent elles de 9,1 %, ou 52,2 M$, par rapport à la même période l'année précédente. Selon l’assureur, ces améliorations sont attribuables à l'augmentation du nombre de polices et de véhicules dans tous les secteurs d'activité.

Pour le trimestre, le ratio mixte, excluant l'ajustement fondé sur le rendement du marché, atteint 101,0 %, comparativement à 114,3 % pour la même période l'année précédente. Par rapport au deuxième trimestre de 2016, le montant net des sinistres et des frais de règlement non actualisés diminue lui de 8,6 %, portant le ratio sinistres-primes à 67,0 %.

Incidence des incendies catastrophiques

Selon Co-operators, l'incidence des incendies catastrophiques de Fort McMurray explique la baisse du montant net des sinistres et des frais de règlement non actualisés. Exclusion faite de cet événement, les coûts liés aux sinistres augmentent de 41,9 M$ par rapport à la période correspondante de l'année précédente.

Cette hausse est principalement attribuable à l'augmentation de la fréquence des sinistres survenus dans l'année en cours dans tous les secteurs d'activité, qui est largement expliquée par les multiples événements climatiques survenus dans l'Ouest et en Ontario. De plus, ces événements se combinent à l'augmentation soutenue des primes dans tous les secteurs d'activité et à une hausse de la sévérité des sinistres dans le secteur de l'assurance habitation, annulées partiellement par une baisse de la sévérité des sinistres dans le secteur de l'assurance automobile.

Publicité
Sur le même sujet …