MENU

Déclin des ventes hors Québec : une présence accrue s’impose

par Alain Thériault | 23 janvier 2018 07h00

Julie Michaud | Photo : Studio K (Élodie Kergal)

Première vice-présidente, assurance vie individuelle et investissement, Julie Michaud veut accentuer la présence de sa marque de commerce hors Québec, UL Mutual, qui a vu des jours meilleurs dans le passé.

« Nous avons eu beaucoup de succès au Canada anglais par le passé. Nous n’avions peut-être pas suffisamment marqué notre présence au Canada anglais ces dernières années. Nous y avons peut-être été moins innovants au niveau des produits. Un de nos objectifs en 2018 est d’accentuer notre présence hors Québec. Il y a un beau potentiel dans ce marché. Or, nos ventes dans cette région ont été liées proportionnellement à notre présence », a-t-elle observé.

Ses dernières démarches ont fait ressortir le besoin d’une présence plus assidue. « Leur message est clair. Les conseillers hors Québec aiment nos produits. Ils veulent nous voir et entendre parler de nous. Je crois que notre stratégie entrainera une croissance hors Québec. Nous y avons des partenaires de distribution. Il faut aller les rencontrer davantage », reconnait-elle.

Si la présence hors Québec ne se traduit pas par l’ouverture de bureaux dans l’immédiat, son PDG Christian Mercier n’exclut pas l’ouverture d’un pied-à-terre hors Québec dans le futur, si la croissance est au rendez-vous. Pour l’instant, la dynamique du Web et des visites régulières suffisent selon lui à faire sentir la présence de ce fournisseur.

Publicité
Sur le même sujet …