MENU

Des incertitudes post-Brexit gagnent les assureurs britanniques

par Mathieu Carbasse | 06 juillet 2016 13h30

Face à la décision des électeurs britanniques d’amorcer le retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne, l’industrie de l’assurance s’est voulue rassurante sur sa capacité de résilience, le secteur étant moins exposé au Brexit que le reste du secteur financier.

Toutefois, face à l’afflux des demandes de retraits, Aviva et Standard Life ont décidé en début de semaine de suspendre les activités de leurs fonds immobiliers, symbole d’un possible début de panique qui gagne la place financière londonienne.

Aviva Investors Property Trust suspendu

Alors que les investisseurs craignent un retournement du marché immobilier britannique, Aviva a décidé mardi de geler les retraits des particuliers concernant Aviva Investors Property Trust, un fonds ouvert d'immobilier britannique de 1,8 milliard de livres (3 milliards de dollars canadiens).

Selon un porte-parole d'Aviva Investors, des « circonstances de marché extraordinaires ont entraîné un manque de liquidités immédiates dans le fonds Aviva Investors Property Trust ». La suspension des transactions au sein du fonds a donc pour objectif, selon Aviva Investors, de « sauvegarder les intérêts de tous ses investisseurs ».

Standard Life veut protéger les rendements

Dès lundi soir, c’est l’assureur Standard Life qui avait annoncé une même mesure afin de protéger un fonds similaire de 2,9 milliards de livres (4,9 G$). Les opérations sur le Standard Life Investments U.K. Real Estate Fund, qui investit dans l'immobilier commercial, notamment les bureaux, commerces et entrepôts, ainsi qu'un fonds associé, ont ainsi été suspendues dès lundi.

« La décision a été prise à la suite d'une hausse des demandes de rachats de parts en conséquence des incertitudes sur le marché britannique de l'immobilier commercial, créées par le résultat du référendum sur l'appartenance à l'Union européenne », a affirmé Standard Life dans un communiqué.

« Cette suspension a été requise pour protéger les intérêts de tous les investisseurs du fonds et pour éviter de compromettre les rendements des investissements liés à l'étendue, à la composition et à la qualité des actifs au sein du portefeuille », précise le document.

Prudential gèle son fonds Property Portfolio

Enfin, la filiale de Prudential, M&G Investments, a également annoncé le gel de son fonds Property Portfolio, qui totalise 4,4 milliards de livres (7,4 G$)  d'encours d'immobilier résidentiel et commercial au Royaume-Uni.

« Les demandes de remboursement ont atteint un tel niveau que M&G pense qu'il peut mieux protéger les intérêts des actionnaires du fonds en suspendant temporairement son activité », a expliqué la société M&G Investments dans un communiqué.

Chute des cours boursiers

À la Bourse de Londres, ces décisions en chaîne ont fait chuter les grands gestionnaires d'actifs et les assureurs cotés. Ainsi, Aviva et Prudential ont respectivement reculé de 3,6 % et près de 5 % hier en fin de journée. La Financial Conduct Authority (FCA) a d’ailleurs indiqué qu'elle avait convoqué une réunion avec les principaux gérants britanniques pour discuter des conséquences du Brexit pour l'industrie.

Publicité
Sur le même sujet …