MENU

Diversico ouvre une salle de classe virtuelle

par Alain Thériault | 23 août 2016 07h00

Diversico Experts-conseils a ouvert dans ses bureaux une salle de formation technologique.

Cette salle de classe virtuelle permet aux adjointes et aux conseillers d’assister sur place ou à distance à des séances de formation, grâce à un système de caméras, de micros et de domotique qui contrôle l’interaction des participants sur place pour éviter la cacophonie.

« Cela s’insère dans notre mission d’être le cabinet le plus agile au Canada », a dit le PDG de Diversico et de la plateforme de gestion des affaires iGeny, Daniel Guillemette, en entrevue au Journal de l’assurance.

M. Guillemette a investi jusqu’à maintenant 125 000 $ dans cette salle achevée cet été pour répondre aux besoins de ses collaborateurs qui travaillent dans un environnement hybride. « Nous avons huit adjointes et six conseillers qui travaillent de façon décentralisée et ont besoin d’un environnement hybride, d’un bureau nomade, a-t-il expliqué. Nous avons voulu créer pour eux un univers collaboratif. »

Plusieurs personnes peuvent se connecter aux séances qui se déroulent dans la salle, dont la capacité tourne autour de 25 personnes. Un nombre illimité de participants externes peuvent se raccorder aux formations qui seront diffusées par l’entremise de YouTube. La salle servira aussi à des usages strictement internes, telles des réunions stratégiques.

« Les personnes présentes physiquement peuvent toutes interagir au micro, mais le système de domotique donne préséance au présentateur et les gens de l’extérieur n’entendent que lui seul, explique M. Guillemette. Lorsqu’il cesse de parler, la priorité va au premier qui prend la parole dans la salle et tous les autres micros se ferment. Le système se souvient des autres qui ont tenté de prendre la parole. Ils auront à tour de rôle la préséance. Pas de cacophonie ni d’interférence. »

Quelques-uns des auditeurs externes pourront obtenir le statut de participants actifs, et poser des questions en salle grâce à un haut-parleur. Les autres poseront leurs questions au présentateur par voie de clavardage.  

Publicité