MENU

Empire Vie revoit son image et ses systèmes

par Alain Thériault | 04 juin 2011 16h03

Nouveau logo, nouveau site Internet et refonte du système administratif en fonds d’investissement sous peu. L’assurance vie suivra ensuite. Empire Vie revoit ses pratiques d’affaires et son image pour améliorer l’expérience-client et demeurer concurrentiel. Ce changement s’imposait dans une industrie «qui a beaucoup changé ces dernières années», a dit le PDG d’Empire, Leslie (Les) Herr, au Journal de l’assurance.Le site Internet fait aussi peau neuve. Sa navigation est devenu plus aisée et son contenu plus accessible. Outre la section protégée par mot de passe, une autre section offre un libre accès aux conseillers vers de l’information sur les produits et des documents marketing. Vie et fonds appartiennent désormais à deux sections différentes.

Expérience-client oblige, Empire Vie a introduit dans son site des fonctions qui permettront aux conseillers de communiquer plus étroitement avec leurs clients. Dans la section investissement, le lien «construisez un rapport» permet au conseiller de concevoir pour son client un document personnalisé. Le conseiller pourra s’identifier sur la page couverture.

La nouvelle image sera progressivement insérée dans les documents destinés aux assurés et aux conseillers. D’ici la fin aout, Empire Vie prévoit estamper la majorité des documents marketing destinés aux conseillers. Les propositions d’assurance vie devraient l’être d’ici la fin juin. Les rapports de projection le seront en juillet. Les conseillers peuvent encore utiliser les vieux documents, mais ceux-ci seront retirés de la circulation le 30 aout.

Empire Vie veut aussi optimiser les systèmes administratifs de chacun de ses secteurs d’affaires. Dans le secteur de la gestion du patrimoine, tous les systèmes seront éventuellement fusionnés en un seul. «C’est un projet à long terme qui pourrait prendre deux ans. Nous commencerons la conversion cet automne. Les premiers clients à qui elle s’étendra pourrons accéder en ligne à l’information sur leurs polices. Au cours des conversions subséquentes, de plus en plus de nos clients auront cette possibilité», dit M. Herr.

Ensuite, l’assureur rajeunira ses systèmes du secteur de l’assurance de personnes. Les changements planifiés visent à «délester les conseillers d’une tonne de papier», a expliqué Less Herr. En ligne, les conseillers accéderont au statut des polices en cours d’acceptation ou d’émission, recevront des confirmations, etc. Empire Vie entend aussi développer une proposition électronique simplifiée.

S’il recentre son image de marque, le PDG D’Empire Vie tient à réaffirmer son engagement envers tous ses réseaux?: les agents généraux, les courtiers en valeurs mobilières (comptes nationaux) et les relations directes avec un nombre restreint de conseillers indépendants. «Notre idée d’une nouvelle marque et de nouveaux systèmes en est une de simplicité intelligente», a-t-il affirmé.

Comme chez plusieurs assureurs, le bénéfice net d’Empire Vie a souffert des bas taux d’intérêts. Le bénéfice net attribuable aux actionnaires est passé de 53,8 millions de dollars (M$) en 2009 à 30,2 M$ en 2010, soit une baisse de près de 44?%.

Cette chute survient malgré une augmentation des ventes dans plusieurs secteurs d’affaires. L’assurance vie individuelle a connu une hausse de 12?% en 2010 par rapport à 2009, grâce à des ventes de 68,1 M$. Les fonds distincts ont connu une hausse de même importance par rapport à 2009, grâce à des ventes de 778,4 M$. L’assurance collective a connu des ventes de 43,0 M$ en 2010, soit une hausse de 20?%.

Ce sont les taux d’intérêts qui ont fait mal aux bénéfices, affectant particulièrement le portefeuille de produits à long terme. «Dans l’environnement actuel, il est très difficile d’atteindre des résultats satisfaisant avec des produits comme l’assurance temporaire 100 ans ou les polices universelles à cout d’assurance nivelé. Nous prévoyons hausser une nouvelle fois les prix de ces produits», a révélé M. Herr.

Le président d’Empire Vie croit que les produits à long terme pourraient évoluer vers une formule moins sensible aux taux d’intérêt. «Le temps est peut-être venu pour des produits à primes ajustables», suggère-t-il. En vertu de ces produits qui ont déjà existé au Canada il y a longtemps, le prix est élevé lorsque les taux d’intérêt sont bas mais baisse lorsque ceux-ci montent (ne pas confondre avec les polices à éclipse de primes). Empire n’envisage pas de développer de tels produits pour le moment.

Publicité
Sur le même sujet …