MENU

Fonds immobiliers Great-West : l’incertitude demeure

par Vicky Poitras | 23 novembre 2009 13h18

Great-West Lifeco ne sait toujours pas quand elle pourra lever la suspension temporaire qui s'applique aux retraits sur les fonds immobiliers de Great-West et de Canada Vie. Pour l'instant, les gestionnaires du portefeuille s'affairent à augmenter les liquidités et à préserver la valeur des unités.Le 15 octobre, lors d'une conférence téléphonique à l'intention des conseillers en sécurité financière, deux dirigeants ont fait une mise à jour relative à ces fonds : Alf Goodall, vice-président, marketing, retraite et investissement, individuelle et Dave Rose, vice-président, gestion de portefeuilles de Conseillers immobiliers GWL.

Afin de lever la suspension sur les fonds et de permettre les retraits, la compagnie doit hausser les liquidités. Pour ce faire, elle doit trouver des investisseurs qui veulent acquérir certaines des propriétés détenues par les fonds.

« Nous sélectionnons les propriétés selon leur potentiel de vente. Le prix est important, car ce doit être un bien immobilier qui est intéressant pour les investisseurs dans le marché et, en même temps, la vente ne doit pas avoir un effet négatif sur la diversification du portefeuille », a noté Dave Rose.

Miner la stratégie

Il donne en exemple le fait que le fonds pourrait probablement vendre plusieurs de ses propriétés résidentielles très rapidement et obtenir un bon prix pour celles-ci, mais cette façon de faire minerait la stratégie du fonds.

M. Rose ajoute que plusieurs propriétés font l'objet d'une transaction. Certaines sont déjà sous contrat, d'autres sont en négociation alors qu'un certain nombre vient de se retrouver sur le marché.

« J'hésite à divulguer le nombre de transactions pour lesquelles il y a des discussions en ce moment, car nous ne sommes pas encore certains que les ventes seront conclues. Nous pouvons cependant affirmer que des centaines de millions de dollars sont en jeu à l'heure actuelle », précise-t-il.

La suspension temporaire sert deux besoins, soit de s'assurer que le fonds conserve sa valeur pour les investisseurs qui souhaitent garder leur argent investi, et augmenter les liquidités pour ceux qui veulent se retirer. « Nous demandons aux gens d'être patients. À mesure que le temps avance, nous espérons que le fonds se trouvera dans une meilleure position. Comme vous le constatez, pour l'instant, l'argent s'accumule et dès que nous pourrons faire des versements, nous le ferons », disent les dirigeants.

En date du 30 septembre 2009, les liquidités représentaient 4,1 % de l'avoir net du fonds, soit 123 millions de dollars (M$). À la fin de 2008, peu après la mise en place de la suspension, le fonds ne détenait que 13 M$ en liquidités, ce qui représentait 0,44 % de l'avoir net. Dave Rose aimerait voir les liquidités augmenter jusqu'à 15 % ou 20 % de l'actif net du fonds d'ici la fin du printemps.

Pour l'instant, le fonds gère environ 165 immeubles. Plus de la moitié du portefeuille est composée de bureaux. Le reste est surtout composé de propriétés industrielles, résidentielles et de commerces de détails. Les immeubles sont situés principalement en Ontario, en Alberta et en Colombie-Britannique.

Fait à noter : il n'existe que deux « vrais » fonds immobiliers au Canada, c'est-à-dire des fonds qui investissent directement dans des propriétés et non dans des titres hypothécaires. Outre la Great-West, le Groupe Investors offre un fonds qui s'appelle Fonds de biens immobiliers. Il s'agit d'un fonds commun plutôt que d'un fonds distinct.

Rendement

Le fonds immobilier du Groupe Investors n'est pas sujet à une suspension temporaire sur les retraits. Selon MM. Goodall et Rose, ce fonds est très différent de celui offert chez Great-West. « Le fonds du Groupe Investors a toujours maintenu plus de la moitié de son actif en espèces. Bien que ça lui permette d'avoir plus de liquidités, le fonds a donné un moins bon rendement que le nôtre », ont-ils expliqué en notant au passage que l'Europe compte encore plusieurs fonds immobiliers qui sont aux prises avec une suspension temporaire. Selon le dernier profil disponible pour le fonds du Groupe Investors, les liquidités et les titres à court terme représentent 22,2 % du portefeuille.

Great-West honore toujours les paiements réguliers prévus, notamment pour les investisseurs qui détiennent le fonds immobilier dans leur FERR. Alf Goodall explique que ces paiements n'ont aucune incidence négative sur les liquidités du fonds. « Great-West Life achète des unités aux individus qui doivent recevoir des versements réguliers. Les versements sont donc financés par les ressources financières de la compagnie et non celles du fonds. Ainsi, les liquidités du fonds ne sont pas du tout touchées », assure M. Goodall.

Plus grande communication

« Nous voulons tenir ce genre de conférence à toutes les six à huit semaines », a affirmé M. Goodall. La prochaine devrait donc avoir lieu avant la mi-décembre. Il ajoute que la compagnie veut s'assurer de fournir suffisamment de renseignements puisque les gens s'inquiètent de la présente situation. M. Goodall dit toutefois qu'il ne veut pas inonder les gens d'informations, surtout s'il n'y a rien de nouveau. Ce à quoi un conseiller a répondu : « Je ne crois pas qu'il est possible de fournir trop d'information face à cette situation. Le plus d'informations, le mieux c'est. On a perdu beaucoup de crédibilité dans la dernière année. »

Heure juste

Un des conseillers, qui assistait à la conférence, voulait savoir quand la compagnie enverrait de l'information par la poste directement aux clients afin de leur donner l'heure juste. « La dernière communication que vous avez envoyée aux clients remonte au 30 juin 2009. Quand allez-vous leur envoyer une mise à jour ? », a-t-il demandé.

« Certainement avant la fin de l'année, probablement à la fin novembre ou au début décembre », a répondu M. Goodall. Le vice-président a expliqué que la communication était en préparation et qu'elle donnerait une bonne idée de la situation du fonds aux clients. De plus, la firme responsable de la gestion du fonds, Conseillers immobiliers GWL, affiche une mise à jour mensuelle sur son site Web au www.gwlra.com.

Publicité