MENU

Groupe financier Peak acquiert HBO services financiers

par Hubert Roy | 24 février 2015 09h00

Robert Frances

Le Groupe financier Peak a fait l’acquisition du HBO Services Financiers, un cabinet de l’ouest de Montréal, propriété de Boris Ozbalt.

En entrevue au Journal de l’assurance, Robert Frances, président de Peak, dit avoir acheté un cabinet à la réputation enviable. « C’est un cabinet qui a plus de 20 ans d’existence. Cette acquisition vient aussi reconfirmer l’intérêt que nous avons de grossir, car c’est la première que nous réalisons depuis deux ans. Nous sommes très fiers de réaliser cela au Québec, alors que de très grandes firmes américaines et canadiennes y sont actives pour y acheter des cabinets. » M. Frances estime par ailleurs que cette transaction le fait passer dans le top 5 du marché québécois, voir le top 3.

Il ajoute qu’il ne reste plus beaucoup d’intermédiaires de ce type à vendre sur le marché, et encore moins du côté anglophone au Québec. Outre le West Island, la portée de Centre d’assurance HBO s’étendait à l’ouest du Québec, jusqu’à Ottawa. Avec cette transaction, l’actif de Peak dépasse les 7 milliards de dollars (G$) et avoisine 7,5 G$. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé.

Peak traitera dorénavant avec 1 500 conseillers. Centre d’assurance HBO en comptait environ 200, dont une quarantaine très actifs. HBO est aussi reconnu comme un spécialiste du marché des prestations du vivant. M. Ozbalt, qui a aussi enseigné l’assurance à l’Université McGill, restera actif au sein de Peak

M. Frances se dit aussi en discussions avec d’autres cabinets pour réaliser des acquisitions. Il dit que les discussions à cet effet sont de plus en plus faciles, alors que Peak gagne en envergure.

« Ces entrepreneurs veulent que leur entreprise reste aux mains d’entrepreneurs. L’indépendance du réseau leur tient à cœur. Plus nous gagnons en taille, plus ils considèrent que nous serons là pour rester, alors que nous avons 23 ans d’existence. Ma succession est aussi assurée, grâce à l’équipe de direction en place. Ça joue en notre faveur. Il y aura toujours de la place pour un cabinet indépendant comme le nôtre, même si nous serons le seul cabinet indépendant restant. Ils savent que nous sommes là », a-t-il conclu.

Publicité
Sur le même sujet …