MENU

Groupe Jetté prépare la relève de ses cabinets

par Hubert Roy | 19 mars 2010 14h18

Jean-Pierre Lasalle, président du Groupe Jetté, n'y va pas par quatre chemins. Plus d'efforts doivent être mis pour assurer la relève entrepreneuriale au sein des cabinets de courtage du Québec. Ainsi, chaque année, la bannière approche un ou deux jeunes prometteurs ayant environ cinq ans d'expérience au sein de ses cabinets pour les impliquer dans la gestion et les former pour prendre la relève.En 2009, le Groupe Jetté a aussi travaillé à améliorer son utilisation de l'informatique. « Nous avons donc mis de côté les acquisitions et les nouvelles affiliations pour nous concentrer sur cet objectif. Nous voulions rendre nos cabinets affiliés plus performants. C'est pourquoi nous avons mis en place du personnel strictement dédié à la formation informatique », note M. Lasalle.

La bannière travaille aussi à améliorer ses taux de conservation. « Ils sont acceptables, mais on va toujours travailler sur ce point. C'est notre recette gagnante, avant les nouvelles affaires. On doit toutefois composer avec nos assureurs. Dans leurs modèles d'affaires, aller chercher une nouvelle affaire est moins cher qu'un renouvellement. Au Groupe Jetté, nous croyons que le renouvellement est la meilleure façon d'atteindre nos buts », dit le président.

Le Groupe Jetté travaille à déterminer ses objectifs pour 2010. « Il y a des choses qu'on veut améliorer dans nos demandes de cotation. On veut être plus précis à cet égard. Ça nous permettrait d'améliorer notre performance », dit M. Lasalle.

Il a réalisé un grand coup en faisant l'acquisition du Groupe Lyras en janvier, à titre personnel. Il a assuré que les trois entreprises qu'ils possèdent demeureront indépendantes l'une de l'autre. Il a expliqué les raisons de ce choix au Journal de l'assurance. « Les trois entreprises sont en région. La question de notoriété y est très importante. Le Groupe Lyras a une très grande notoriété dans les Hautes-Laurentides. Ce n'est pas le cas du Groupe Jetté. Inversement, le Groupe Jetté a une grande notoriété dans Lanaudière, ce qui n'est pas le cas du Groupe Lyras et du Groupe Cyr, établi dans les Basses-Laurentides », dit-il.

Publicité