MENU

Hausse des plaintes des consommateurs concernant les services bancaires et d’investissement

par La rédaction | 17 mars 2017 12h00

Dans son rapport annuel, l'Ombudsman des services bancaires et d’investissement (OSBI)  a révélé une hausse de 12% du nombre de plaintes déposées par les consommateurs en 2016.. L'OSBI indique ainsi avoir reçu 5 055 demandes de renseignements, tandis que 640 dossiers ont été ouverts. La rémunération totale recommandée s'élevait à 2 645 035 $.

L'Ombudsman révèle par ailleurs que les principales plaintes des Canadiens concernant leurs services bancaires et leurs investissements sont demeurées relativement stables. Les produits hypothécaires, incluant leurs frais et leurs pénalités, demeurent ainsi l'objet principal des plaintes concernant les services bancaires. Et les fonds communs de placement, incluant leur convenance et la divulgation associée à ceux-ci, demeurent l'objet principal des plaintes liées aux investissements qui sont déposées à l'OSBI. 

Des tendances générales constantes

« Bien que le volume de plaintes ait augmenté d'année en année, les tendances générales sont restées les mêmes, a indiqué l’ombudsman, Sarah Bradley. Nous remarquons les mêmes tendances que l'année précédente en termes de types de produits, de problèmes soulevés et de répartition géographique. »

En ce qui concerne les services bancaires, l'OSBI a ouvert 290 dossiers, soit une augmentation de 6% par rapport à 2015. En matière d’investissement, l'OSBI a ouvert 350 dossiers, soit une hausse de 17% par rapport à l’an passé.

L’OSBI a la confiance des consommateurs

La satisfaction des consommateurs à l'égard de l'OSBI était élevée en 2016. Les sondages auxquels ont participé les consommateurs suite à la fermeture de leurs dossiers démontrent ainsi que 71 % des plaignants du secteur bancaire et 83 % des plaignants du secteur investissement estimaient que la qualité du service reçu était très bonne ou bonne (qu'ils aient reçu ou non un dédommagement).

« En 2016, nous avons poursuivi notre tradition d'offrir gratuitement des services de règlement de différends de grande qualité aux consommateurs et aux investisseurs, a souligné Mme Bradley. De plus, nous nous engageons à toujours jouer un rôle important dans le cadre de la protection des consommateurs au Canada. »

Publicité
Sur le même sujet …