MENU

Hub International acquiert pour aller chercher le meilleur talent et doubler sa taille d’ici 5 ans

par Hubert Roy | 27 octobre 2017 07h00

Tina Osen

Si Hub International multiplie les acquisitions au Canada et aux États-Unis, tant en assurance vie qu’en assurance de dommages, c’est pour s’assurer de mettre la main sur le meilleur talent disponible, dit sa présidente au Canada, Tina Osen.

Le Journal de l’assurance s’est entretenu avec Mme Osen quelques jours après l’annonce qu’Hub faisait l’acquisition du cabinet de courtage Integro. Hub a remporté la mise aux enchères, alors que le cabinet s’était mis en vente.

Mme Osen ne le cache pas : les acquisitions sont une part importante de la stratégie de l’entreprise, présente au Canada en assurance de dommages comme courtier et en assurance vie comme agent général. Elle indique trois raisons pour justifier l’appétit de Hub pour des acquisitions.

Générer de la croissance organique à court terme

La première est qu’elles permettent à l’entreprise d’aller chercher du talent sur le terrain. Elles la font aussi croitre en termes de taille. Hub peut aussi se positionner dans des niches que l’entreprise n’aurait pas pu développer autrement.

Même si les acquisitions sont une part importante de la stratégie de Hub, leur but est avant tout de permettre à l’entreprise de générer de la croissance organique à terme, dit Mme Osen. « C’est très fructueux pour nous. »

Quant à son trésor de guerre pour réaliser des acquisitions au Canada, Mme Osen dit ne pas en avoir vraiment. « Je n’ai pas de limite en ce sens. Notre conseil d’administration nous soutient dans cette démarche. Une acquisition doit avant tout présenter une bonne concordance stratégique. »

Mme Osen croit aussi que Hub peut faire une différence dans tous les segments du marché, tant en dommages qu’en vie. « Il faut en venir à acquérir le meilleur talent possible. Quand on acquiert, il faut que les gens que l’on va chercher s’imprègnent de notre culture d’entreprise. Nous n’achèterons pas un cabinet simplement pour l’acheter. On veut que les gens soient excités de se joindre à Hub et de faire partie intégrante de notre culture. En fin de compte, le client doit être au centre de la transaction. Il faut lui offrir la meilleure option possible. »

Mme Osen juge ainsi primordial d’offrir aux employés de Hub la possibilité de réaliser une carrière enrichissante. « C’est ce qui nous motive depuis que la compagnie a vu le jour en 1998. On doit leur offrir une occasion d’étendre leurs connaissances. On y croit très fort ! On veut que nos gens sentent que sky is the limit ! Toutefois, ce n’est pas tout le monde qui veut monter des échelons professionnellement parlant. On se doit tout de même de leur offrir des occasions intéressantes. »

Quant à la présence de Hub au Canada, Mme Osen souligne que l’entreprise est présente dans toutes les provinces, étant plus forte dans certaines régions que d’autres. Elle indique que la Saskatchewan et l’Alberta sont des marchés où Hub peut aller chercher de la croissance. En assurance vie, la population de babyboumeurs est une autre occasion en soi.

« Chaque province a sa saveur distinctive. Au Québec, la forte présence d’Intact Assurance dans le courtage est unique, alors que dans l’Ouest, Wawanesa prédomine à la suite de l’acquisition de Western Financial. Il faut s’adapter à chaque environnement. »

Demeurer indépendant

Hub entend croitre au Canada en demeurant indépendant, tant en tant que courtier en assurance de dommages qu’agent général en assurance vie. « On croit que la meilleure proposition de valeur que l’on peut faire à un client passe par le fait d’être indépendant. On veut être en mesure de lui présenter toutes les possibilités. »

Les objectifs de l’entreprise sont grands. Hub compte doubler sa taille au Canada d’ici cinq ans, dans tous ses segments d’affaires. Mme Osen reconnait qu’il s’agit d’un objectif ambitieux. « Nous avons d’autres stratégies que de simplement acquérir pour atteindre ce but. Toutefois, on ne peut les livrer qu’en ayant des gens merveilleux dans notre équipe. On a bien beau acheter tous ces volumes, mais sans le talent, nous n’atteindrons pas notre objectif. »

Publicité
Sur le même sujet …