MENU

Intact Assurance dévoile son plan de match pour freiner la montée des directs

par Hubert Roy | 13 juillet 2016 07h00

Jean-François Desautels, Chantal Gagnon et le comédien David Savard

Intact Assurance a dévoilé son ambition aux courtiers du Québec : freiner la montée des directs pour regagner des parts de marché. L’assureur lance plusieurs nouveautés qui lui permettront de réaliser son objectif.

Intact Assurance a tenu quatre rencontres au printemps pour dévoiler les innovations qu’elle réservait aux courtiers, soit à Montréal, Lévis, Saint-Hyacinthe et Laval, à laquelle le Journal de l’assurance a assisté le 26 mai. Plus de 800 courtiers ont pris part au total aux quatre rencontres.

Intact misera ainsi sur deux piliers, a révélé Jean-François Desautels, premier vice-président, Québec, d’Intact Assurance. Le premier est d’être l’assureur de choix des courtiers du Québec. Intact traite avec environ 600 courtiers au Québec. Le second : assurer une expérience courtier et clients hors pair. « Ce sera le plus grand différenciateur de marque dans le futur », prévoit M. Desautels.

L’assureur remplace ainsi son système d’indemnisation. Le portail courtiers GoBrio sera aussi remplacé l’an prochain. Intact y apportera toutefois des améliorations d’ici là, notamment avec l’introduction d’un eDoc en entreprises, prévues pour la fin 2016 ou le début de 2017.

Freiner la montée des directs

M. Desautels a répété à plusieurs reprises qu’il était déterminé à freiner la perte de parts de marché du courtage. Il souhaite aussi éviter que cette perte touche l’assurance aux entreprises. Il affirme que les courtiers doivent s’y préparer, parce que les directs attaqueront aussi le marché des entreprises, entrevoit-il.

« La combinaison de notre marque forte avec celle des courtiers sera plus forte que celle des assureurs directs aux yeux des consommateurs. Le rythme change. Le leadeurship numérique était réservé aux directs. Ces derniers ne pensaient pas que les courtiers pouvaient y avoir accès. Ils sont obligés de changer leur fusil d’épaule », dit M. Desautels.

L’assurance automobile est un segment sur lequel Intact misera pour générer de la croissance dans le courtage. C’est l’une des raisons qui l’ont poussé à embaucher le comédien Patrick Huard et son personnage Rogatien. Il y possède un volume de 600 millions de dollars (M$) au Québec. L’assureur a annoncé qu’il y augmenterait sa tarification. Pour les particuliers, la hausse devrait être de 20 $ par année. M. Desautels a révélé que la prime moyenne chez Intact en automobile était de 500 $.

 « Lorsqu’ils magasinaient leurs couvertures, les gens appelaient à deux ou trois endroits, mais pas dans le courtage. Nos campagnes avec Rogatien et avec le Canadien de Montréal ont permis de changer cet état de fait. Il y a de nouveau des appels dans le courtage, dit M. Desautels.

Intact connait aussi du succès au niveau de l’assurance de remplacement. Il possède dorénavant un volume de 25 millions de dollars dans ce marché.

Les vice-présidents régionaux ont aussi pris la parole lors de l’évènement, chacun dans sa région attitrée, soit Chantal Gagnon, Hélène Saint-Hilaire Dennis Furlong et Pierre Dépatie. Le Journal de l’assurance a entendu la présentation de M. Dépatie.

Il a souligné l’avantage de la taille d’Intact, qui lui permet d’avoir une gestion décentralisée. Il a aussi révélé qu’Intact allait déployer une solution de téléphonie IP, permettant aux courtiers de gagner en agilité. Il a aussi souligné qu’Intact élaborerait un plan d’action pour mieux répondre au flot de demandes en assurance des entreprises.

Police qui pardonne en habitation

Christine Lefebvre, vice-présidente, assurance des particuliers, a présenté les détails du programme Avantage bien chez soi, en assurance habitation. Ce programme permettra aux clients d’Intact de bénéficier d’un sinistre pardonné tous les cinq ans. Cet avenant récolte un taux d’adhésion de 60 % sur les nouvelles affaires, a-t-elle révélé.

Autre innovation : le cout de reconstruction est directement calculable dans GoBrio. Ce qui prenait auparavant 10 à 15 minutes n’en prendra plus que deux, affirme-t-elle.

Mme Lefebvre a aussi annoncé un partenariat avec Index, une plateforme Web qui permet de réaliser l’inventaire de ses biens. Intact l’offrira d’ailleurs gratuitement pendant un an à ses clients locataires et ceux propriétaires d’un condo.

Autre amélioration dans GoBrio : la tarification en habitation sous-standard y sera directement intégrée. Cette annonce a d’ailleurs entrainé une salve d’applaudissements des courtiers présents à Laval. La commission du courtier y sera de 20 % et la souscription pourra s’y faire à des heures étendues.

Focus en entreprises

L’assureur a aussi fait le point sur ses efforts en assurance des entreprises. Sa couverture en cybersécurité a connu du succès, s’appropriant 40 % des parts de marché de ce créneau au Canada, a révélé Arnaud Collinet, vice-président, assurance des entreprises.

Dans le marché de l’automobile commercial, Intact lancera un nouvel outil, soit le TGV, qui tient pour la tarification grande vitesse. Les courtiers pourront donc réaliser des soumissions par téléphone pour les véhicules utilitaires.

Simon Charbonneau, directeur du développement des affaires en solutions spécialisées, a fait le point sur les ambitions d’Intact d’avoir un volume d’un milliard de dollars d’ici cinq ans dans le marché des solutions spécialisées. L’assureur y possède en ce moment un volume de 600 M$, dont 50 % proviennent du Québec.

Intact lancera de nouveaux produits dans ce créneau, dont Mon entreprise et moi nautique, qui ciblera les marinas, les concessionnaires de bateaux ou encore les clubs de voile. De nouveaux produits en responsabilité des administrateurs et dirigeants (D&O) et en erreurs et omissions (E&O) sont aussi prévus.

Publicité