MENU

Intact Assurance se lance dans le bal de la télématique

par Hubert Roy | 18 novembre 2013 10h05

Intact Assurance devient le premier assureur à courtage à lancer un programme ayant recours à la télématique. L’offre d’Intact diffère toutefois de celle de ses concurrents directs.L’assureur collectera pendant six mois les données de son client conducteur avant de lui accorder un rabais définitif. Un rabais de 5 % est consenti dès le départ au client qui choisit d’adhérer au programme Ma conduite. À la fin de cette période, le dispositif de télématique sera retiré du véhicule et le rabais du client sera garanti pour trois ans. Il variera de 5 % à 25 %. Les clients de bélairdirect pourront aussi profiter de cette offre.

C’est ce qu’ont révélé Richard Taschereau et Patrick Barbeau, respectivement vice-président, assurance des particuliers, et vice-président, markéting et communications, d’Intact Assurance, en entrevue au Journal de l’assurance. L’offre sera rendue disponible à tous les courtiers traitant avec Intact. C’est d’ailleurs eux qui décideront d’offrir ou non cette option à leurs clients.

Pourquoi choisir d’installer le dispositif pendant six mois dans le véhicule du client? « Au bout de cette échéance, nous considérons que nous avons suffisamment de données pour déterminer le rabais du client », dit M. Barbeau.

L’assureur dit avoir fait ses devoirs avant d’opter pour cette approche. « Pendant plusieurs mois, nous avons regardé ce qui se fait à travers le monde, et plus particulièrement en Europe et aux États-Unis. C’est un modèle qui existe ailleurs et qui donne de bons résultats. Il présente le meilleur équilibre quant à la crédibilité des données captées par rapport au contrôle des couts », ajoute M. Barbeau.

M. Taschereau croit que ce programme offre plusieurs avantages pour le conducteur. « Il n’a pas toujours un lecteur accroché à son véhicule. Ça lui donne donc une certaine liberté et il aura le bon rabais pour sa conduite », dit-il.

L’assureur craint-il que les données soient faussées par un conducteur dont les données auraient été prises en été, sans exposition à l’hiver? « Ça ne nous inquiète pas, dit M. Barbeau. C’est certain qu’on va en faire l’analyse et on ajustera ensuite si nécessaire. »

Intact n’a pas voulu divulguer le nom du fournisseur retenu pour le dispositif choisi. « Nous sommes les premiers au Canada à faire appel à l’option de ce fournisseur. Il a implanté plusieurs dispositifs du genre à travers le monde », dit M. Barbeau.

Au courtier de choisir

Le programme Ma Conduite ne sera pas offert à tous les clients d’Intact lors de leur renouvèlement. « C’est disponible, mais on ne ciblera pas tous les clients. Ce sera au courtier de juger des occasions de le faire. On met l’offre à sa disposition et on lui expliquera comment ça fonctionne. On verra comment le marché se comporte avant de décider si nous en ferons une plus grande promotion », dit M. Taschereau.

Certains conducteurs ne pourront pas se prévaloir de cette offre. Ceux qui possèdent des véhicules de plus de 15 ans n’ont pas le port nécessaire pour capter les données visant à déterminer le rabais. Les conducteurs ayant des primes annuelles sous la barre des 300 $ ne pourront non plus y avoir recours.

Le consommateur installera lui-même le dispositif que lui fournira Intact. Des vidéos seront mises à sa disposition pour le faire, mais il s’agit d’un procédé simple, affirme M. Barbeau.

Au Québec en premier

Pourquoi lancer l’offre au Québec en premier? « Le marché offre déjà des solutions du genre. En plus, au Québec, les méthodes de tarification et de segmentation évoluent très rapidement. C’était un no-brainer pour nous. On suit de très près ce qui s’y fait. Il était très important d’offrir cette option à nos courtiers et d’améliorer leur compétitivité, ainsi que la nôtre », dit M. Taschereau.

L’Ontario suivra par la suite. « Avec l’approbation règlementaire des taux, c’est plus long d’y introduire une telle offre. Toutefois, on sera en mesure de desservir les deux plus importants marchés canadiens dans les prochaines semaines », dit M. Barbeau.

Le lancement du produit au Québec s’est fait lors du 40e congrès du Regroupement des cabinets de courtage d’assurance du Québec (RCCAQ). Les courtiers recevront les détails de l’offre à la fin novembre et la commercialisation est prévue pour début décembre.

Le programme Ma conduite sera aussi offert en assurance des entreprises, pour les flottes de quatre véhicules et moins. « Ce type de tarification convient aussi très bien au segment de l’entreprise. On voulait être les premiers à y offrir une telle option », dit M. Taschereau. « La tarification des petites flottes ressemble beaucoup à celle de l’assurance des particuliers, ce qui facilite les choses », ajoute M. Barbeau.

Propriété des données

Les données amassées par Intact demeureront la propriété de l’assureur, pour le moment. « On a un fournisseur qui traite les données pour nous. Elles serviront pour des fins d’analyse macros, et non individuelles. Les courtiers et les souscripteurs y auront accès. Notre seul but est d’effectuer des analyses pour faire évoluer le produit », dit M. Barbeau. « Nous n’en ferons pas d’usage markéting », ajoute M. Taschereau.

Différents facteurs ont poussé Intact à se lancer dans l’avenue de la télématique. « Il est important de rester en ligne avec ce qui se développe pour s’assurer qu’Intact et ses courtiers ne perdent jamais de longueur d’avance. On voyait depuis un bon bout de temps que la télématique était une tendance lourde. On veut donc que notre expertise en souscription soit la plus au point possible. On veut aussi que les courtiers aient les meilleurs outils possible », dit M. Taschereau. « Il est aussi important que le courtage puisse faire concurrence aux autres offres similaires sur le marché », ajoute M. Barbeau.

Publicité