MENU

Intergroupe a multiplié les initiatives en 2012

par La rédaction | 14 février 2013 15h30

2012 a été une année de profonds changements pour la bannière  Intergroupe. Outre le départ à la retraite de son fondateur, Robert  Dupont, la bannière a multiplié les initiatives pour améliorer le  service à la clientèle qu’offrent ses cabinets membres. Plusieurs autres   changements ponctueront 2013, notamment la simplification des systèmes   de gestion de cabinets (BMS) utilisés par les membres d’Intergroupe.« Côté service à la clientèle, nous avons voulu augmenter nos critères. Nous avons regardé pour que nos cabinets traitent directement avec quelques-uns de nos assureurs. Ça a entrainé un impact important du volume de ces assureurs. En bout de ligne, pour notre siège social, ça a été une excellente année pour le volume et la sinistralité », dit Pierre Duquette, PDG de la bannière.

Il ne cache pas que la consolidation des assureurs au Québec a favorisé le positionnement de la bannière. « Si on remonte à 24 mois, on avait des courtiers qui traitaient avec Intact, AXA, L’Union Canadienne, Jevco et RSA. Ces courtiers se retrouvent maintenant avec seulement deux assureurs. Comme nous avons un nombre assez important d’assureurs dans nos livres, ça a aidé énormément en termes de volume », dit-il.

M. Duquette révèle même qu’il doit refuser des membres, en ce moment. « On en refuse plus qu’on en accepte, principalement pour des raisons de positionnement géographique. On doit s’assurer de ne pas avoir trop de cabinets dans une région donnée. On poursuit néanmoins notre démarche, mais on fait attention au positionnement géographique et on tient compte du profil du cabinet », dit-il.

La bannière poursuit le développement de ses programmes et dit que ceux liés aux concessionnaires de camions neufs et de VTT et motoneiges sont en croissance. « On veut continuer à en développer de nouveaux, mais aussi possiblement ajouter un ou deux assureurs dans nos livres. Nous avons sondé nos courtiers et avons découvert qu’ils aimeraient qu’on ajoute un assureur spécialisé. On poursuivra aussi notre développement en sous-standard, tant du côté des particuliers que des entreprises, et on y a beaucoup de succès », dit M. Duquette.

En matière de technologie, la bannière a déployé son nouvel Extranet et dit que la réaction des courtiers est excellente. M. Duquette reconnait toutefois qu’il n’est pas évident de trouver une solution qui correspond à l’ensemble des membres en ce qui a trait aux applications qu’on retrouve sur les BMS.

La bannière pourrait-elle demander à sa centaine cabinets de tous travailler avec le même BMS? « Pas nécessairement, mais on veut voir comment simplifier les choses pour nos cabinets », mentionne M. Duquette.

La bannière a aussi embauché en décembre Lyne Lafrenière, une représentante sur la route. Elle veillera à ce que les courtiers connaissent bien toutes les solutions offertes par la bannière, ainsi que les assureurs auxquels ils ont accès. « Elle va les rencontrer sur une base régulière. Elle va rencontrer les propriétaires, mais aussi le personnel de ces cabinets qui placent par notre entremise. C’est un besoin qu’on a identifié via le sondage mené auprès de nos membres. On veut qu’elle les amène à mieux connaitre nos produits. Nous avons aussi un représentant qui visite les courtiers pour nos produits liés aux concessionnaires automobiles », dit M. Duquette.

Publicité