MENU

Jean Martel lance son cabinet

par Serge Therrien | 14 janvier 2019 09h30

Jean Martel

L’une des figures dominantes du droit du secteur financier et de l’assurance au cours des quatre dernières décennies, Jean Martel tourne une autre page en créant son cabinet de consultation : Martelligence.

M. Martel était associé de Lavery depuis 1999, dont il a pris sa retraite à la fin de 2018. Il a toutefois précisé au Journal de l’assurance qu’il entendait demeurer actif en embrassant des dossiers qui lui tenaient à cœur tout en prenant quelques mandats de consultation.

Au cours de sa carrière, Me Martel a été au cœur de grands dossiers publics au Québec. Par le fait même, il est devenu une référence en droit national et international des valeurs mobilières, du financement des corporations, des institutions financières, des services financiers et du marché des capitaux.

Passage au ministère des Finances

Me Martel a notamment été sous-ministre adjoint des Finances du gouvernement du Québec de 1988 à 1994. Il s’est alors chargé de l’élaboration des politiques publiques et de législation en matière d’institutions financières, de valeurs mobilières, de services financiers et de fonds de travailleurs.

De 1995 à 1999, il a occupé les fonctions de président de la Commission des valeurs mobilières du Québec (CVMQ), régulateur qui fut intégré au sein de l’Autorité des marchés financiers lors de sa création.

Il est membre des conseils d’administration du TMX Group Inc. ─ société publique qui exploite la Bourse de Toronto, la Bourse de Montréal et la Bourse Canadienne de Croissance TSX et de la Bourse Alpha.

Il a aussi œuvré sur divers conseils d’administration dont notamment ceux de la Régie de l’assurance-dépôts du Québec, du Groupement des assureurs automobiles, de l’Association canadienne des courtiers en valeurs mobilières, de State Street Global Advisors, de la Banque de développement du Canada et d’Oceanic Iron Ore.

Publicité