MENU

La Chambre de l’assurance de dommages

par Hubert Roy | 26 février 2009 14h12

La Chambre de l’assurance des dommages (ChAD) a célébré ses dix ans d’existence à la fin du mois de janvier. Plus de 400 personnes ont souligné cet anniversaire à Québec et à Montréal.

« Depuis 1999, nous travaillons très fort pour protéger le public. Cela a fait place à des actions concrètes, des prises de position réalistes, des normes définissant de saines pratiques professionnelles. Les standards érigés recherchent le parfait équilibre entre les défis des professionnels et la protection des consommateurs. Avec ses 14 000 professionnels qui œuvrent au sein d'une industrie ayant un chiffre d'affaires de plus de 7 milliards de dollars, des professionnels bien encadrés sont garants d'une industrie en santé », a souligné Maya Raic, PDG de la Chambre.

L'une des premières réalisations importantes de la Chambre a été de créer un code de déontologie pour les agents et courtiers et un autre pour les experts en sinistre. La Chambre a aussi rédigé le Guide de partage des rôles et responsabilités pour les experts en sinistre, les Avis de fin de mandat pour les représentants et, pour les cabinets et les consommateurs, les Avis au renouvellement en assurances automobile et habitation. La Chambre a aussi pris des moyens pour pallier le manque de main-d'œuvre frappant l'industrie. Ainsi, en 2001, elle a mis en place le Comité de la relève, qui a pavé la voie à la Coalition pour la promotion des professions en assurance de dommages, qui voit à intéresser davantage de candidats aux possibilités de carrière IARD.

« En établissant les règles et devoirs des professionnels et en développant des outils pour de meilleures pratiques professionnelles, la Chambre fait en sorte que l'industrie s'améliore et que les hauts standards de qualité deviennent la norme. Nous pouvons donc dire mission accomplie et célébrer ce succès», souligne Mme Raic.

Publicité