MENU

La concentration en IARD s’essoufle au Québec et au Canada

par Ian Bolduc | 26 septembre 2008 20h29

Après s’être essoufflée en 2006, la concentration en assurance de dommages a essuyé un autre recul en 2007, et ce, autant au Canada qu’au Québec.Au Canada, la part de marché des dix principaux assureurs a baissé de 1,8 %, passant de 56,2 % en 2006 à 54,4 % en 2007. Le marché canadien a vu ses primes croître de 5,4 %, alors que les dix principaux assureurs n'ont enregistré qu'une hausse de 2,4 %.

Le phénomène est similaire au Québec, mais il se manifeste de façon moins marquée. Les primes de l'industrie ont crû de 2,7 %, comparativement à 2,3 % pour les dix principaux joueurs. Ces derniers ont vu leur part du marché diminuer de 0,7 % de 2006 à 2007, passant de 69,8 % à 69,1 %.

Au Canada, il n'y a pas de changement de positions pour les cinq premières places au classement. ING Canada conserve la première place après avoir franchi le cap des quatre milliards de dollars (G$) de primes. L'assureur est suivi d'Aviva Canada, de Co-operators, du Groupe Economical et de TD Meloche Monnex.

Royal & Sun Alliance (RSA) passe de la neuvième à la sixième position, grâce à une progression de 6,6 % de son volume de primes de 2006 à 2007. La compagnie enregistre la plus forte hausse parmi le top dix canadien. Deux de ses filiales ont contribué à cette progression : Royal & Sun Alliance (8,3 %) et Unifund (10,9 %). En 2006, RSA avait fait son entrée dans le top dix en se hissant de la onzième à la neuvième place. Toutefois, la croissance des primes de RSA ne s'est pas matérialisée au Québec. L'assureur y affiche une décroissance de 9 %.

Northbridge glisse d'un rang au top dix canadien et prend la septième position. L'assureur a vu son volume de primes diminuer de 7,8 % entre 2006 et 2007. Deux de ses filiales ont aussi subi des décroissances : Commonwealth (-30 %) et Markel (-15,4 %). Wawanesa, AXA Canada et State Farm ferment la marche des dix principaux assureurs au Canada, avec des volumes de primes supérieurs à 1,5 G$.
Par ailleurs, Élite, une filiale d'Aviva qui se spécialise dans l'assurance des maisons mobiles et des véhicules récréatifs, affiche une croissance de primes de 26 %. Quant à Optimum, La Garantie et GCAN, ils affichent des baisses respectives de 10,9 %, 9,7 % et 7,5 % en 2007.

Entrée de Northbridge au top dix québécois

Au Québec, quelques changements sont aussi à noter au sein du top dix. Le top 5 demeure toutefois identique. ING Canada est toujours en tête et est le seul assureur à avoir un volume de primes supérieur à 1 G$. L'assureur affiche une croissance de 0,6 % et son volume s'établit à 1,04 G$. Desjardins Groupe d'assurance générales suit avec un volume de 920 M$, en hausse de 2,54 % par rapport à 2006. AXA Canada, le Groupe Promutuel et Aviva Canada suivent.

Cinq assureurs présents au Québec ont affiché une croissance supérieure à 7 % en 2007. Il s'agit de AXA Canada (7,8 %); du Groupe Promutuel (7,7 %); d'Aviva (7,3 %); de La Capitale (7,8 %) et des Souscripteurs du Lloyd's (7,1 %).

Lloyd's monte d'un rang au classement en prenant la huitième position, au détriment d'AIG Canada. En 2007, AIG a enregistré la plus forte baisse du top dix québécois avec une décroissance des primes de 15,1 %. En septième place du top dix québécois, Co-operators affiche une baisse de 13,1 %. Sa filiale l'Union Canadienne affiche une décroissance de 13,8 %.

Northbridge occupe la dixième place et déloge Economical en reprenant la place qu'il lui avait laissée en 2006. L'ascension de Northbridge survient malgré une diminution de 3,5 % de son volume de primes, qui s'établit à 201 M$.
Economical a affiché une baisse de 14 %, causée par les résultats négatifs de ses trois principales filiales : La Fédération (-26,4 %), Economical Mutual (-20,7 %) et La Missisquoi (-11,2 %).

Parmi les autres assureurs ou filiales qui montrent une croissance des primes, on retrouve Élite (50,9 %); Échelon (44,6 %), SSQ, assurances générales (30,5 %), AXA Assurances (11,4 %), Sécurité Nationale (10,8 %), qui fait partie de TD Meloche Monnex et Innovassur (8,1 %). Parmi les baisses, on retrouve Optimum (-9,8 %) et Chubb (-7,9 %).

Pour sa part, Kingsway affiche une croissance de 1,8 % au Québec, alors que sa filiale Kingsway assurance générale écope d'une baisse de 16,1 % et que son autre filiale Jevco affiche une hausse de 30,2 %.

Allstate vit une situation similaire. En 2007, le groupe a connu une diminution de ses primes de l'ordre de 2,5 %, alors que les primes de sa filiale Pafco ont baissé de 14,1 %, mais que celles de Pembridge ont crû de 9,5%.

Publicité