MENU

La hausse des sinistres et les difficultés de l'assurance automobile plombent les résultats d’Intact

par Mathieu Carbasse | 09 février 2017 13h30

Intact Corporation financière a enregistré en 2016 un résultat opérationnel net de 660 millions de dollars (M$), en baisse de plus de 23 % par rapport à 2015, en raison notamment de difficultés dans le secteur de l'assurance automobile des particuliers et de la hausse des sinistres majeurs (et des catastrophes notamment).  

Sur la période, le ratio combiné s'est établi à 95,3 %, dont 5,0 points sont attribuables aux sinistres liés aux catastrophes, selon la société. Le ratio combiné s’élevait à 91,7 % en 2015.

Par ailleurs, la société a dégagé un produit net de souscription de 375 M$, en baisse de 40 % (soit un recul de 253 M$) par rapport à celui de l'exercice précédent, en raison de l'augmentation des sinistres liés aux catastrophes comprenant les feux de forêt à Fort McMurray.

 

 

« À l'avenir, les deux secteurs de l'assurance automobile devraient connaître une bonne croissance grâce aux plans d'action mis en place. Nous gardons confiance en la vigueur sous-jacente de nos activités, comme le démontre nos solides résultats de 2016, alors que les sinistres liés aux catastrophes dans l'industrie ont atteint des niveaux record au cours de l'année, a notamment déclaré Charles Brindamour, chef de la direction d’Intact Corporation financière.  Je suis particulièrement fier du travail acharné et du dévouement dont ont fait preuve nos employés en aidant nos clients à se remettre sur pied par suite de ces événements, et je suis impatient de proposer à nos clients de nouveaux produits innovateurs axés sur leurs besoins en 2017. »

L’assurance automobile dans le rouge

En assurance auto, le ratio combiné s’est envolé à 100,9 %, fortement influencé par la hausse de la fréquence des sinistres liés aux conditions météorologiques, les pertes provenant des groupements d'assureurs et l'évolution moins favorable des sinistres des années antérieures.

Le tout a donné lieu à une perte nette de souscription de 9 M$, contre un produit net de 28 M$ en 2015. La société dit continuer de mettre en œuvre des initiatives en matière de rentabilité afin d'améliorer les résultats par de nouvelles mesures au chapitre des tarifs, des souscriptions et des sinistres.

Conditions de marché favorables

Les primes du secteur de l'assurance des biens des particuliers ont augmenté de 7 %, les initiatives de croissance continuant d'être soutenue par des conditions de marché favorables. Le ratio combiné de 75,6 % s'est détérioré de 2,9 points par rapport à celui de l'exercice précédent, du fait de la hausse des sinistres liés aux catastrophes et des commissions variables. Le produit net de souscription s'est établi à 120 M$ contre 123 M$ à l'exercice précédent. Le ratio combiné de l'exercice 2016 a atteint 90,9 %.

Recul de l’assurance des entreprises

Les primes du secteur de l'assurance biens et responsabilité des entreprises ont diminué de 3 %. Selon Intact, ce recul s’explique par la conjoncture économique difficile dans l'ouest du Canada et les conditions concurrentielles sur le marché. Le ratio combiné s'est établi à 89,4 %, augmentant de 9,3 points en raison principalement des sinistres liés aux incendies. Le produit net de souscription s'est établi à 45 M$, contre 83 M$ à l'exercice précédent.

Publicité