MENU

La santé des régimes de retraite canadiens au plus haut

par Mathieu Carbasse | 06 janvier 2017 09h30

Photo : Freepik

Le ratio de solvabilité médian des régimes de retraite à prestations déterminées a clôturé l’année 2016 en atteignant son plus haut niveau en deux ans et demi, selon le dernier sondage d’Aon Hewitt.

Les solides rendements des marchés boursiers tout au long de l'année ainsi que la hausse des rendements obligataires au quatrième trimestre ont eu des effets positifs sur les caisses de retraite. Dans un contexte de rebond des actions et de liquidation des obligations d’État, le rendement de l’actif des régimes est monté en flèche et le passif s’est estompé en raison de la hausse des rendements obligataires.

Hausse de 8,8 % du ratio de solvabilité médian

En conséquence, le ratio de solvabilité des régimes de retraite a augmenté de façon spectaculaire au dernier trimestre, et une proportion beaucoup plus importante de régimes faisant l’objet du sondage ont terminé l’année entièrement capitalisés. Passant de 86,1 % au 1er janvier 2016 à 94,9 % au 1er janvier 2017, le ratio de solvabilité médian a enregistré une hausse de 8,8 % sur un an. Pendant ce temps, 35,2 % des régimes ont terminé l’année entièrement capitalisés par rapport à 10,7 % au début de l’année, reflétant ainsi une bonne reprise.

« Le quatrième trimestre a fait toute la différence »

« Le quatrième trimestre a fait toute la différence, et il ne s’agit pas uniquement d’un rebond du marché des actions aux États-Unis, a déclaré Claude Lockhead, associé exécutif de la pratique Retraite chez Aon Hewitt. La hausse vertigineuse des rendements obligataires depuis septembre et la robustesse des marchés boursiers, malgré le Brexit, ont eu un effet remarquablement positif sur la solvabilité des régimes de retraite. La question maintenant pour les régimes de retraite est de savoir comment ils peuvent tirer profit de leur force pour se préparer à des conditions de marché plus difficiles. »

Publicité
Sur le même sujet …