MENU

La solvabilité des régimes de retraite recule légèrement en mai

par La rédaction | 08 juin 2017 11h30

Photo : Pixabay

Avec des taux d’intérêt en baisse et un marché haussier au ralenti, la santé financière des régimes de retraite canadiens à prestations déterminées a reculé légèrement, selon la dernière enquête d’Aon Hewitt. La solvabilité médiane est ainsi passée de 97,1 % au 1er mai 2017 à 95,3 % au 1er juin 2017 (- 1,8 %). Depuis le début de 2017, il s’agit du premier mois où la solvabilité des régimes n’a pas augmenté.

De tous les régimes ayant participé à l’enquête, 36,8 % affichaient un excédent de capitalisation au 1er juin, en baisse de près de quatre points de pourcentage par rapport au 1er mai (40,4 %).

« Malgré le ralentissement des marchés boursiers et la baisse des taux d’intérêt, la situation financière des régimes de retraite canadiens est demeurée relativement solide, lance Claude Lockhead, associé exécutif de la pratique retraite chez Aon Hewitt. Cet aperçu de la rapidité à laquelle la santé des régimes de retraite peut décliner devrait inciter les promoteurs de régimes à considérer la façon dont ils pourraient solidifier les gains réalisés au cours des derniers mois et se protéger des risques de baisse. »

Le rendement brut des actifs de retraite pour le mois de mai s’est établit à 0,7 %. Les marchés boursiers internationaux et les marchés émergents ont réalisé les gains les plus solides, soit 2,4 % et 1,7 % respectivement. En revanche, les actions canadiennes ont reculé durant le mois (-1,3 %). En mai, le rendement des obligations du Canada à 10 ans et à long terme a baissé de plus de 10 points de base, de sorte que les taux d’achat des rentes ont diminué.

Publicité
Sur le même sujet …