MENU

La T30 au cœur de l’innovation en assurance temporaire

par Alain Thériault | 17 mars 2014 14h40

L’assurance temporaire 30 ans fait l’objet d’une activité particulièrement intense en 2014, avec l’arrivée de nouveaux joueurs. Des assureurs soulignent l’importance que prennent les produits temporaires à plus long terme chez les assurés soucieux de couvrir leurs besoins familiaux et leurs dettes.L’innovation explose en assurance temporaire. Depuis 2013, ce marché est la scène d’une innovation sans précédent, avec l’arrivée de nouveaux produits en série. L’assurance temporaire 30 ans retient particulièrement l’attention.

Entre autres, Foresters est passé en janvier de deux gammes de temporaires et d’un total de six termes différents à une seule gamme de trois termes : 10, 20 et 30 ans. Desjardins Assurances a notamment abaissé le prix de son produit T30 pour le repositionner dans le marché.

Équitable Vie lancera le 24 mars un produit radicalement nouveau sur le marché, l’Assurance vie temporaire 30/65. « L’innovation réside dans le fait que la durée du terme sera le plus long entre 30 ans et le 65e anniversaire de l’assuré », a révélé en entrevue au Journal de l’assurance, Natasha Krivokapic, directrice du développement des produits individuels d’Équitable Vie.

Les primes sont donc garanties et payables selon la dernière occurrence entre 30 ans et l’âge de 65 ans. Il n’y a pas de renouvèlement possible. « L’assuré n’a pas à se soucier des couts de renouvèlement », a commenté Mme Krivokapic. Le produit peut aussi être transformé en tout produit permanent d’Équitable Vie, incluant la vie universelle.

L’assurance temporaire 30 ans est assurément en croissance. « Le besoin pour des termes plus longs est ce que nous voyons dans le marché, actuellement », observe-t-elle. Le nouveau produit vise les besoins de protéger le revenu actuel jusqu’à la retraite et les prêts hypothécaires.

Le produit combiné se veut concurrentiel. « Nous ciblons ceux qui reconnaissent la valeur à plus long terme de la T30 et de la T65 par rapport à la T20. Même si la prime initiale de notre T30/T65 est plus élevée que celle de la T10 ou de la T20, elle n’est pas plus élevée que le serait l’assurance temporaire 30 ans chez les 35 ans et plus. De plus, le produit est conçu pour être concurrentiel dans le marché de la temporaire à 65 ans, par exemple pour les assurés entre 20 et 30 ans. »

Wawanesa Life reconnait aussi la valeur des termes plus longs. L’assureur lancera le 28 mars un programme temporaire à paliers multiples (layering) qui permet de combiner divers termes : LifeStyle Term Plan. L’assureur qui offrait déjà de l’assurance temporaire pour des termes de 10, 20 et 30 ans ajoutera ainsi des temporaires 15, 25 et 80 ans. Wawanesa n’est toutefois pas présente au Québec.

Son programme permettra de combiner à la protection de base quatre avenants temporaires sur la vie principale, et quatre autres sur une deuxième vie. L’assuré pourra le faire sans multiplier les frais de police. Ceux-ci se limiteront à 90 $, soit 65 $ pour la police de base et 25 $ pour un premier avenant. Le programme est aussi offert sous forme de police conjointe au premier décès. Cinq taux sont offerts, dont trois privilégiés (deux pour non-fumeurs et un pour fumeurs).

En entrevue avec le Journal de l’assurance, Gord Sadler, directeur des ventes en assurance individuelle de Wawanesa Life, a dit répondre aux besoins observés sur le terrain. « Les clients désirent plus de flexibilité et n’aiment pas payer des frais de police », résume-t-il. Le produit vise les jeunes familles, les gens qui ont des dettes et, plus généralement, les Canadiens de 25 à 65 ans.

Les plus longs termes lui semblent intéressants. La T30, par exemple, permet selon lui de profiter d’une « fenêtre de longévité à prix raisonnable ». « Les termes plus longs deviendront de plus en plus populaires, à mesure que la fenêtre de longévité s’allongera », croit le directeur des ventes.

La temporaire 30 ans profite d’une tendance canadienne selon laquelle les prêts hypothécaires sont en moyenne plus élevés que par le passé. « La T30 a été un gros vendeur chez nous depuis son lancement, il y a cinq ans. Nous ne le pensions pas alors. De 0 %, elle est passée à 25 % de toutes nos affaires d’assurance temporaire », a révélé Gord Sadler.

L’assurance temporaire 30 ans est le plus populaire des produits temporaires dans le marché canadien, après la T10 et la T20. Outre les joueurs déjà mentionnés, BMO Assurance Vie, Co-operators, Industrielle Alliance, La Capitale, SSQ Vie et Transamerica Vie Canada l’offrent aussi, selon le centre de recherche sur les produits AssuranceINTEL.

Wawanesa a ouvert la fenêtre jusqu’à une temporaire à 80 ans, le plus long terme dans un marché qui ne lui compte qu’ACE INA Vie comme concurrent. Pari risqué? « C’est une sérieuse option pour ceux qui ne veulent pas de T100 et préfèrent un produit moins couteux », a répondu M. Sadler.

Parmi les autres plus longs termes du marché, SSQ offre une assurance temporaire 70 ans. Financière Manuvie et Croix Bleue (du Québec et de l’Ontario) offre une temporaire à 65 ans. Le produit Multiterme de l’Industrielle Alliance permet de pousser la durée jusqu’à 40 ans.

Le directeur des ventes de Wawanesa n’écarte pas pour autant les polices temporaires à court terme, excellente porte d’entrée vers des termes plus longs. « Vous pouvez vendre une assurance temporaire 10 ans en premier lieu, et ensuite sensibiliser votre client à des termes plus longs », soutient M. Sadler. Il rappelle que le conseiller peut transférer son client d’une T10 à un autre produit temporaire dans les cinq premières années du contrat, sans que le client ait à présenter des preuves d’assurabilité. « Au lieu du bon vieux temps de la transformation en produit permanent, nous verrons de plus en plus de ces transferts. » La T10 devient selon lui une occasion d’éduquer ses clients et de compléter le processus de la convenance du produit.

Publicité
Sur le même sujet …