MENU

L’agent général Financial Management veut étendre ses activités au Québec

par Vicky Poitras | 19 mars 2010 14h59

Après que le Groupe financier PPI (PPI) ait acquis 50% de ses parts, l'agent général Financial Management Group of Companies, établi à Calgary, regarde maintenant pour étendre ses activités au Québec.Cette alliance favorisera l'expansion de Financial Management au Canada. Quant à PPI, elle lui permettra d'élargir la palette de fournisseurs auxquels elle a accès. Les deux organisations ont l'intention de continuer à fonctionner de manière autonome, a révélé Kevin Wark, vice-président principal, développement des affaires à PPI, au Journal de l'assurance.

PDG de Financial Management, Jim Virtue ajoute que l'alliance lui octroie des ressources pour poursuivre sa stratégie d'expansion pancanadienne amorcée il y a sept ans. Étendre son emprise sur l'Ontario et pénétrer le marché Québécois font maintenant partie des priorités de l'agent général. « Nous voulons acquérir ou construire une entreprise au Québec, a confié M. Virtue. Une organisation qui se dit nationale doit exercer au Québec. »

Une marque commune fait aussi partie des projets d'expansion de FM. Pour l'heure, l'agent général mène ses activités sous différentes marques de commerce selon la région : Financial Management en Colombie-Britannique et en Alberta; Burns Financial au Manitoba; Simon Jackson Insurance en Ontario et AMC Brokerage dans les provinces de l'Atlantique. Ce mélange de marques ne donne pas à l'organisation la reconnaissance due à un distributeur d'envergure nationale, affirme M. Virtue.

Autre avantage de l'alliance pour FM : ses conseillers auront accès aux outils en ligne de solutions marketing et de projections de vente offerts par PPI. Les conseillers de FM pourront ainsi faire de meilleures présentations de ventes, dit M. Virtue. De son côté, M. Wark précise que PPI investit de façon importante dans ses ressources Internet, et compte une équipe de technologie de 20 personnes affectées à différents services.

Grâce à son alliance avec PPI, FM croit pouvoir amener son organisation à un niveau supérieur. « Cela peut hâter notre développement de dix ans dès demain », soutient M. Virtue.

Le réseau des conseillers de PPI bénéficiera aussi de cette alliance. « Financial Management nous ouvre la voie à la plupart des compagnies d'assurance au Canada. Au besoin, PPI peut ainsi tirer parti des relations établies par FM », explique M. Wark. Il ajoute que PPI a un contrat de distribution avec cinq assureurs, alors que FM a un contrat de distribution avec 14 assureurs. Si un client de PPI désire un produit particulier qu'offre un assureur en dehors de nos cinq fournisseurs, le conseiller peut transiger à travers FM, ajoute M. Wark.

Conjointement, FM et PPI représentent actuellement de 10 % à 12 % de la distribution au Canada, en termes de primes souscrites en assurance vie individuelle, dit M. Virtue.

FM compte 100 employés à temps plein et traite avec 1500 conseillers actifs auprès d'un marché élargi. De son côté, PPI compte 200 employés et traite avec entre 100 et 150 conseillers actifs dans le marché des clients d'affaires et à valeur nette élevée. M. Wark considère ainsi que les deux organisations sont complémentaires et possèdent leurs forces respectives.

Publicité