MENU

L’Alberta raye la chiropratique de son régime public

par Vicky Poitras | 25 mai 2009 18h56

Le gouvernement de l'Alberta retirera dès l'été les services de chiropratique de son régime de santé public, l'Alberta Health Care Insurance Plan (AHCIP), révèle un bulletin d'Aon Conseil.Annoncé en avril dans le budget 2009 du gouvernement, ce changement entrera en vigueur le 1er juillet 2009. Il pourrait dès lors entraîner une hausse des coûts pour les régimes d'assurance collective qui couvrent ces soins, et dont la plupart incluent des plafonds annuels de 200 $ à 500 $.

Ainsi, les régimes où l'AHCIP était premier payeur devront assumer eux-mêmes les indemnités pour soins de chiropratique. Pour leur part, les régimes qui étaient coordonnés avec l'AHCIP devront désormais assumer la totalité de la prestation que procurait l'AHCIP, soit 14 $ par traitement jusqu'à concurrence de 200 $ par année.

Cette décision confirme la tendance puisque l'Alberta joint les sept autres provinces qui ne couvrent pas ces services. La Colombie-Britannique, la Saskatchewan et le Manitoba les couvrent, mais avec d'importantes restrictions.

Le budget albertain haussera les coûts d'accès au régime public de médicaments pour les personnes âgées de 65 ans ou plus. À partir du 1er juillet, les aînés à faible revenu pourront obtenir gratuitement leurs médicaments d'ordonnance. Les aînés qui touchent un revenu plus élevé paieront quant à eux une quote-part et une prime mensuelle. Les autres aînés paieront uniquement la quote-part.

Publicité