MENU

L’analyse de données : un enjeu capital pour les assureurs de dommages

par Mathieu Carbasse | 01 octobre 2014 07h12

Les assureurs de dommages en Amérique du Nord cherchent de plus en plus à embaucher des personnes ayant des diplômes supérieurs dans l'analyse de statistiques et de données scientifiques. C’est ce que révèle une étude menée par Strategy Meets Action (SMA), l'un des principaux cabinets de conseil stratégique en assurance, et parrainée par ISO, une entreprise spécialisée dans l’information à destination des assureurs, et SAS, une firme se spécialisant dans l’analyse de données.

L'étude Big Data In Insurance montre que les cabinets spécialisés en assurance de dommages prévoient d'augmenter de 21 à 51% la part des employés possédant des diplômes supérieurs en analyse de données d’ici à 2016. Elle met aussi en avant les investissements réalisés dans le secteur par les gros cabinets d’assurance. Ainsi, 39 % des cabinets qui comptent plus d’un milliards de dollars de primes souhaitent investir dans la gestion de données alors que ce secteur ne concerne que 14 % des cabinets qui comptent moins d’un milliard de dollars de primes.

Big Data In Insurance révèle aussi que le recours à la gestion de « megadonnées » est plus élevé dans des domaines tels que l’analyse du climat des affaires (44%), la recherche de rentabilité (55%) ou encore la gestion des sinistres (59%).

« Pendant des années, nous avons accumulé de grandes quantités de données afin de les transformer en données et concrètes pour les assureurs, a déclaré Joseph Izzo, vice-président senior à l'ISO. Alors que le secteur du traitement des données est en pleine expansion, le succès appartient aujourd’hui non pas à ceux qui ont le plus de données, mais à ceux qui savent comment les utiliser pour améliorer leur entreprise. »

Publicité
Sur le même sujet …