MENU

Le Groupe Ultima veut détenir 10 % du marché

par Vicky Poitras | 30 mars 2008 14h56

(HR) Détenir 10 % du marché de l’assurance de dommages au Québec. C’est l’objectif que s’est fixé le Groupe Ultima dans son dernier plan quinquennal. La bannière détient présentement 7 % du marché. Le Groupe Ultima s’attend ainsi à avoir un volume de primes variant entre 700 et 800 M$. Il avoisine présentement 500 M$. « Nous réaliserons cet objectif par l’entremise d’acquisitions, de fusions, mais aussi par la croissance organique », indique René Vocelle, président-directeur général d’Ultima.La bannière, qui compte 15 membres depuis bon nombre d’année, n’entend pas augmenter son actionnariat pour croître. Le Groupe Ultima a plutôt identifié trois volets de développement : la formation, la création de nouveaux programmes en assurance aux entreprises et l’informatique.

« Notre formation sera axée sur la vente et le service à la clientèle. Nous axerons nos sessions sur comment bien vendre un produit, comment bien servir la clientèle et comment transmettre le professionnalisme du groupe à nos clients. On compte faire appel au meilleur personnel de formation sur le marché et assurer un suivi », dit M. Vocelle.

La bannière compte aussi hausser substantiellement son nombre de programmes en assurance aux entreprises. La bannière voudrait passer de sept programmes à près de 40.

« Nous avons 35 M$ de volume en assurance aux entreprises et on veut tripler ce chiffre d’ici cinq ans. On doit devenir une machine à créer des programmes. On a le réseau de distribution nécessaire pour le faire avec nos 115 points de vente et on doit mieux se servir de cette force de vente », croit M. Vocelle.

Dernier volet de développement : l’informatique et la création d’un portail unique pour les courtiers de la bannière, qui fonctionnera sous le nom d’Ulti-Gestion (voir page 3).

Publicité