MENU

Le mois de janvier a coûté 4 G$ à l'économie mondiale

par Mathieu Carbasse | 10 février 2016 11h28

Le dernier rapport d’Impact Forecasting, une division d'Aon Benfield, fait le point sur les catastrophes qui se sont produites dans le monde au mois de janvier 2016 et évalue ainsi à quelque 4 milliards de dollars (G$) les pertes pour l'économie mondiale.

Le rapport apporte notamment une première estimation des coûts de la tempête historique qui a balayé l’Est des États-Unis du 21 au 24 janvier dernier. Il faut noter que l'état d'urgence avait été déclaré dans 11 états et que la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) a classé l'événement au quatrième rang des tempêtes hivernales dans le Mid-Atlantic depuis les années 1950.

Le total des pertes économiques ont été estimées provisoirement à environ 2 G$ tandis que les pertes assurées à la fois pour les entités publiques et privées devraient atteindre plusieurs centaines de millions de dollars.

Froid polaire en Asie

Par ailleurs, l'Asie orientale a connu une période prolongée de froid venu de l'Arctique et la neige a recouvert une grande partie de la région, causant des dommages importants. Au moins 116 personnes auraient perdu la vie en Thaïlande, au Japon, en Corée du Sud, en Chine et à Taiwan. Les pertes économiques totales de l'événement ont atteint 2 G$, avec 1,6 G$ à la charge de la Chine seule.

« L'hiver dans l'hémisphère nord a commencé réellement en 2016, avec plusieurs tempêtes hivernales qui ont touché plusieurs régions des États-Unis, d’Asie et d’Europe, explique Adam Podlaha, directeur d’Impact Forecasting. Bien que ce type de phénomènes soit généralement moins coûteux que les cyclones tropicaux ou les inondations, il peut malheureusement générer des coûts de plusieurs milliards de dollars à l'économie mondiale. »

Tempête, séisme et sécheresse

Le rapport d’Impact Forecasting cite également d'autres événements naturels qui se sont produits au cours du mois de janvier 2016 comme notamment la tempête Marita qui a balayé le Royaume-Uni, l’Irlande et la Scandinavie (pertes de 100 M$), les fortes pluies qui ont touché le Brésil et l'Équateur (110 M$), un séisme de magnitude 6,7 qui a frappé le nord-est de l'Inde (75 M$) ou encore la sécheresse en Afrique du Sud qui a causé des dommages agricoles de l'ordre de 250 M$. 

Publicité
Sur le même sujet …