MENU

Le prix de l’assurance invalidité non résiliable en baisse

par Alain Thériault | 12 mai 2014 16h21

Le 4 avril, Canada-Vie a baissé le prix de ses produits d’assurance invalidité non résiliable. Cette baisse déjà annoncée en janvier semble avoir donné le coup d’envoi : RBC Assurances a suivi peu après. Plus des deux tiers du marché ont donc bougé dans ce créneau qui compte seulement trois compagnies distinctes.Canada-Vie dit avoir rétabli sa position concurrentielle envers les catégories d’emploi 4A et 3A en abaissant le prix de certains produits d’assurance invalidité. Ces catégories sont le nerf de la guerre dans le marché de l’assurance invalidité non résiliable, un produit dont l’assureur ne peut augmenter les primes ni annuler le contrat même pour une catégorie de travailleur complète. Il s’agit d’un terrain où ne bataillent plus que trois joueurs au Canada : Great-West et sa filiale Canada-Vie, la Financière Manuvie et RBC Assurances.

Les deux catégories regroupent essentiellement des professionnels effectuant des tâches sans danger dans un environnement de bureau. Dans un aide-mémoire aux conseillers, Canada-Vie définit la catégorie 4A comme celle comprenant la plupart des professionnels, par exemple les médecins, les avocats et les comptables. Dans la catégorie 3A sont classés les professionnels dont les tâches comprennent peu de travaux manuels, dangereux ou à l’extérieur : opérateurs d’ordinateur, personnel de bureau et commis comptables, entre autres.

Canada-Vie a présenté des baisses de prix moyennes par rapport aux taux en vigueur en mai 2013. Dans la catégorie 4A, le produit d’assurance invalidité non résiliable Police Protection Niveau de vie voit son prix baisser de 10 % chez les hommes et de 6 % chez les femmes non-fumeuses (2 % chez les fumeuses). Chez les 3A non-fumeurs, la baisse atteint 3 % pour les hommes et 2 % pour les femmes. Chez les 3A fumeurs, elle se limite à 1 % pour les deux sexes.

RBC suit la baisse

RBC Assurances a aussi abaissé le prix de certains de ses produits d’assurance invalidité non résiliable. Le taux de base de Série Professions a été réduit en moyenne de 7 %. Celui de Séries Fondations, de 1 % en moyenne. De son côté, Série Quantum, produit à renouvèlement garanti dont la prime peut être nivelée ou à taux progressif, voit son prix augmenter de 5 % en moyenne.

Un des motifs de RBC rejoint celui de Canada-Vie. « Nous visons à maintenir notre position concurrentielle de tête dans le marché de l’assurance invalidité individuelle », a révélé au Journal de l’assurance Mark Hardy, directeur principal, vie et prestations du vivant de RBC Assurances.

Le changement revêt aussi une préoccupation actuaire. « Nous avons récemment apporté certains changements à notre tarification des produits d’assurance invalidité pour refléter notre analyse des taux de morbidité, qui tendent à changer », a ajouté M. Hardy. La baisse moyenne de 7 % de Série Professions résulte d’un mélange de baisses et de hausses qui reflètent à la fois les tendances courantes et émergentes en morbidité, précise-t-il. « Les changements de prix de Séries Fondations suivent la même logique. »

À l’inverse de Canada-Vie, les baisses de RBC Assurances ne ciblent pas de catégories d’emploi en particulier, soutient par ailleurs M. Hardy. « L’effet de cette “retarification” sur les taux de base se répartit équitablement sur toutes les catégories d’emploi », explique-t-il. Il précise que le marché visé par la Série Professions est principalement axé sur les occupations de catégorie 4A.

Hausse pour Quantum

La Série Quantum a plutôt subi une hausse. « Ce produit est disponible uniquement sur base d’établissement standard garanti, en ajout à un autre programme déjà existant, lui aussi à établissement standard garanti », explique M. Hardy. Or, la structure de ces programmes fait que tout rajustement futur à de nouvelles pratiques de tarification est impossible. « En conséquence, la hausse de prix tient uniquement compte de l’expérience courante. »

Publicité