MENU

Le retour vers la rentabilité sera long pour AIG, croit une firme de notation

par Hubert Roy | 05 novembre 2018 11h30

Photo : Freepik

Pour un troisième trimestre depuis le début de 2017, AIG présente une perte. Bien qu’à quatre reprises ses résultats aient été positifs, au total, les pertes de l’assureur dépassent largement ses bénéfices.



Malgré la perte de 1,3 milliard de dollars annoncée au troisième trimestre de 2018, la firme de notation Standard & Poor’s (S&P) a fait savoir qu’elle ne modifiera pas dans l’immédiat les cotes de solidité financière qu’elle attribue à AIG. Ses analystes ont toutefois fait savoir qu’une révision pourrait se faire d’ici les six prochains mois. Les cotes d’AIG sont présentement associées avec une perspective de développement négative, et ce, depuis juin 2017.

Les analystes de S&P indiquent en outre qu’ils regardent avant tout les pratiques de souscription de l’assureur. Ils disent tenir compte du fait que les typhons ayant récemment frappé le Japon ont lourdement impacté les résultats d’AIG, l’assureur ayant dû débourser une somme de 929 millions de dollars pour couvrir les dommages qu’il y avait assurés. La firme de notation affirme en outre qu’AIG présente de « solides bénéfices » en assurance vie et en gestion de la retraite.

Plusieurs années avant de renouer avec la rentabilité

Lors de la divulgation des résultats du troisième trimestre de 2018, Brian Duperreault, PDG d’AIG, a reconnu que la gestion des nombreuses catastrophes survenues ces deniers mois a nui à l’assureur dans son objectif de livrer une croissance rentable à long terme. Il affirme toutefois que sa compagnie a enregistré des gains, notamment en ajoutant du personnel de qualité et en améliorant ses patraques de souscription. Il a aussi loué le travail fait par ses équipes en assurance vie et en gestion de retraite, qui ont enregistré une croissance dans les deux chiffres au cours du dernier trimestre.

Ces explications n’ont pas totalement convaincu les analystes de S&P. Ils reconnaissent les efforts soulevés par M. Duperreault. Ils croient toutefois qu’il faudra encore de nombreuses années avant qu’AIG retrouve le chemin de la rentabilité.

Par ailleurs, ils déplorent que les objectifs de la direction d’AIG soient flous. Le seul objectif clair qu’ils disent comprendre est celui de la volonté de la direction d’AIG de renouer avec un profit de souscription au premier trimestre de 2019.

« Nous nous attendons à ce qu’AIG améliore tranquillement ses résultats de souscription. Simplement atteindre le seuil de rentabilité au premier trimestre présentera des défis selon nous », précisent les analystes de S&P.

Publicité
Sur le même sujet …