MENU

Le séisme de Napa Valley coutera cher aux assureurs

par Alain Thériault | 25 août 2014 15h00

L’Insurance Information Institute (I.I.I.) a rapporté que le tremblement de terre d’une magnitude de 6,0 à l’échelle de Richter qui a secoué la région de la Baie de San Francisco dimanche est le plus grave séisme à survenir dans cette région depuis celui de Loma Prieta en 1989. Il est encore trop tôt pour mesurer les pertes assurées, a ajouté l’I.I.I.

D’une magnitude de 6,9, le séisme de 1989 avait entrainé des pertes assurées d’1,8 milliard$US en dollars de 2013 (G$US). Moins puissant avec une magnitude de 6,7, le séisme de Northridge survenue en 1994 dans la région de Los Angeles avait entrainé des pertes assurés de 24,1 G$US (en dollars de 2013). Président de l’I.I.I., le Dr. Robert Hartwig a en effet rappelé que les pertes assurées liées aux tremblements de terre sont en croissance en raison de l’étalement urbain dans des zones sismiques et la vulnérabilité des vieux bâtiments.

Les États-Unis enregistrent 20 000 tremblements de terre chaque année, dont la plupart de faible magnitude. Sur les 10 plus couteux de leur histoire, huit sont survenus en Californie, dont le tremblement de terre qui avait couté la vie à 3 000 personnes à San Fransisco en 1906. Cet événement a entraîné des pertes assurés de 4,2 G$US en dollars de 2013. Le séisme de 1989 a entrainé 68 décès et celui de 1994, 61. Au moment de publier cette nouvelle, aucun décès n’avait été rapporté suite au séisme de dimanche.

Publicité