MENU

Les assureurs de dommages tirent profit des données et de la technologie

par Andrea Lubeck | 23 mars 2017 11h30

Photo : Freepik

Les assureurs de dommages sont ceux qui ont fait le plus de progrès dans l’utilisation des données et de la technologie dans l’industrie de l’assurance, selon un rapport de la firme de notation Fitch. Ces outils leur permettent de mieux segmenter les prix et d’optimiser le processus de réclamations, notamment.

Le meilleur exemple, selon Fitch, est l’installation des modules de télématique dans les voitures, qui évaluent la conduite de l’assuré et qui génèrent une foule de données, dont le secteur de l’assurance automobile tire profit.

De ce fait, la firme mentionne qu’il est essentiel pour les assureurs d’utiliser les données pour maintenir et augmenter leurs parts de marché et leur profitabilité. Ceux qui ne suivraient pas risquent d’être marginalisés ou de subir de la pression pour se conformer aux nouvelles technologies.

L’assurance accuse un retard sur les autres industries

Bien que les compagnies d’assurance soient plus lentes à adopter ces nouveaux outils technologiques, l’écart se resserre entre elles et les autres industries maintenant qu’elles réalisent le potentiel que les données présentent.

Les données se trouvent à être efficaces pour évaluer les risques et en déterminer les prix, ainsi que pour prédire les futurs sinistres.

Risques des données

Toutefois, l’utilisation des données présente certaines inquiétudes. Les lois concernant la vie privée n’ont pas suivi le rythme d’évolution de la technologie et les assureurs pourraient se buter à des limitations pour l’utilisation de ces données, explique Fitch.

Par ailleurs, une précision accrue des taux peut être perçue comme de la discrimination envers les assurés présentant de plus hauts risques, puisque ceux-ci se trouvent à être mis à part des autres.

La firme précise que les plus petits joueurs qui n’ont pas les ressources à investir dans ces technologies sont les plus à risque d’être en retard.

Publicité