MENU

Les assureurs s’en sortent bien malgré les catastrophes

FLASHFINANCE | PRIVILÈGE DE VOTRE NIVEAU PRO
par Vicky Poitras | 22 septembre 2011 15h45

Les principaux assureurs de dommages présents au Canada ont connu un bon premier semestre malgré les catastrophes qui se sont abattues sur le pays durant cette période. Certains ont vu leurs résultats reculer quelque peu, tandis que d’autres ont réussi à les maintenir.
Intact Corporation financière a présenté un bénéfice net de 197 millions de dollars au premier semestre de 2011. Il s’agit d’un recul de 15 % par rapport à la même période en 2010, où l’assureur a dégagé un bénéfice net de 232 M$. Intact a aussi affiché des résultats techniques de 91 M$ durant les six premiers mois de 2011, contre 135 M$ en 2010, un recul de 33 %. Son ratio combiné s’est établi à 95,8 %, par rapport à 93,5 % au cours des six premiers mois de 2010.

Ce sont les incendies survenus à Slave Lake en Alberta, qui ont fait le plus mal à Intact. Lors du deuxième trimestre de 2011, l’assureur a affiché des pertes de 74 M$ en assurance habitation et un ratio combiné de 129,5 %.

« Les pertes catastrophiques que nous avons subies au printemps, les plus importantes depuis la tempête de verglas de 1998, ont assombri l’une de nos meilleures performances des dernières années. La viabilité soutenue de nos initiatives stratégiques nous permet d’absorber l’impact de catastrophes naturelles et de fortes intempéries », a affirmé Charles Brindamour, président et chef de la direction d’Intact.

Il ajoute que la performance du portefeuille de la compagnie en assurance automobile continue de s’améliorer, et ce, plus particulièrement en Ontario. Par ailleurs, M. Brindamour dit s’attendre à ce que l’intégration d’AXA Canada améliore la rentabilité et la stabilité des résultats d’Intact. La clôture de la transaction est prévue pour l’automne.

Conditions difficiles

RSA Canada n’a pas révélé son bénéfice net pour le premier semestre de 2011. L’assureur a toutefois diffusé ses résultats techniques. Il a dégagé un bénéfice de 85 M$, en hausse de 20 % par rapport aux six premiers mois de 2011, où il était de 71 M$. L’assureur a présenté un ratio combiné de 94,1 % en assurance des particuliers durant cette période. En assurance des entreprises, il s’est établi à 86,6 %.

« RSA a réalisé une excellente performance au premier semestre, malgré la persistance des conditions difficiles du marché et la tendance continue des intempéries, a dit son PDG Rowan Saunders. Avec la consolidation du marché, l’amélioration des tendances de l’assurance automobile en Ontario en raison des réformes, et notre approche sophistiquée en production, nous sommes bien placés pour continuer à réaliser notre stratégie globale au cours du prochain semestre de 2011 ».

Du côté de Co-operators, le bénéfice net a augmenté de 23,4 M$, passant de 28,8 M$ à 52,2 M$. Le ratio combiné de l’assureur a été de 101,9 % pour les six premiers mois de 2011, semblable à celui du premier semestre de 2010, qui était de 101,2 %.

« Les feux de forêt qui ont dévasté la communauté de Slave Lake ont donné lieu à quelque 800 demandes d’indemnisation, a dit Kathy Bardswick, présidente et chef de la direction de Co-operators. Les pertes après impôt découlant de l’événement de Slave Lake ont totalisé environ 31 M$, déduction faite de la réassurance. »

Chez Aviva Canada, le ratio combiné s’est établi à 96 % au premier semestre de 2011. C’est ce qu’indique les résultats semestriels du siège social britannique Aviva. Le bénéfice net de la division canadienne a diminué de 11 % par rapport au premier semestre de 2010 pour s’établir à un peu plus de 188 M$. Cette baisse s’explique par une baisse de la performance des placements d’Aviva Canada.
Hubert Roy

Publicité