MENU

Les catastrophes naturelles continuent de peser sur les résultats d’Intact

par Mathieu Carbasse | 02 novembre 2016 13h30

Photo : Government of Alberta

Alors que les résultats du 2e trimestre avaient été largement impactés par la catastrophe de Fort McMurray, Intact Corporation financière enregistre un résultat net de 125 millions de dollars (M$) au 3e trimestre, en baisse de 4,6 % par rapport au même trimestre de 2015 (131 M$). Pour les neuf premiers mois de 2016, le résultat net de l’assureur s'élève à 370 M$, contre 508 M$ pour la période correspondante de 2015 (- 27%).

Les primes enregistrent une croissance de 5 %, attribuable notamment aux secteurs de l'assurance des particuliers et de l'assurance automobile des entreprises. Selon la compagnie, « les clients ont répondu positivement aux nouvelles offres de produits, à des expériences numériques améliorées, à la distribution et aux initiatives à l'égard des marques ».

Dans le secteur de l'assurance biens et responsabilité des entreprises, la croissance a été influencée par les mesures d'amélioration de la rentabilité mises en place par l’assureur et les conditions difficiles dans l'ouest du Canada. Pour les neuf premiers mois de 2016, la société a dégagé une croissance des primes de l’ordre de 5 %.

Ratio combiné de 96,2 % pour les neuf premiers mois de 2016

Au troisième trimestre, le produit net de souscription s'est élevé à 61 M$, malgré les sinistres liés aux catastrophes de 166 M$ qui ont été absorbés. Intact explique ce résultat par le solide rendement du secteur de l'assurance des entreprises par suite des initiatives que la société a prises en matière de rentabilité. Pour les neuf premiers mois de 2016, la société a généré un produit net de souscription de 222 M$, l'amélioration des résultats de souscription sous-jacents ayant été contrebalancée par l'importance des sinistres liés aux catastrophes découlant des feux de forêt à Fort McMurray et les conditions météorologiques difficiles.

Dans l'ensemble, la société a dégagé un ratio combiné de 97,0 %, le rendement sous-jacent ayant été plus que compensé par les sinistres liés aux catastrophes (8,1 points). Le ratio combiné de 96,2 % pour les neuf premiers mois de 2016, dont 6,2 points sont attribuables aux sinistres liés aux catastrophes, s'explique par les mêmes facteurs.

« Adapter la protection à la nouvelle réalité climatique »

« Notre entreprise a une fois de plus démontré sa résilience malgré des sinistres liés aux catastrophes plus élevés que prévu découlant de conditions météorologiques difficiles, a déclaré Charles Brindamour, chef de la direction. Nous continuons d'adapter la protection que nous offrons à nos clients à la nouvelle réalité climatique, et d'apporter notre soutien à ceux qui en subissent les conséquences alors qu'ils se remettent des dernières tempêtes. Notre secteur de l'assurance des entreprises a très bien fait grâce à nos programmes d'amélioration de la rentabilité. Nous accélérons les mesures visant à contenir l'inflation des coûts dans le secteur de l'assurance automobile des particuliers, alors que le rendement de notre secteur de l'assurance des biens des particuliers demeure solide. »

Croissance des primes en assurance des particuliers

Les primes de l'assurance automobile des particuliers ont augmenté de 5 % grâce aux initiatives de croissance de la société, y compris les applications télématiques, la distribution, les initiatives à l'égard des marques et l'amélioration des expériences numériques. Le ratio combiné de 104,3 % a subi l'incidence des sinistres liés aux catastrophes (6,2 points), des sinistres liés aux conditions météorologiques autres que des catastrophes (2,3 points), de l'évolution moins favorable des sinistres des années antérieures et de l'inflation des coûts, ce qui s'est traduit par une perte nette de souscription de 41 M$ contre un produit net de 51 M$ à l'exercice précédent.

Les primes de l'assurance des biens des particuliers ont augmenté de 8 %, les initiatives de croissance ayant été soutenues par des conditions de marché favorables. Le ratio combiné s'est élevé à 99,7 %, les solides résultats de souscription sous-jacents ayant été contrebalancés par les sinistres liés aux catastrophes (18,8 points), lesquels ont été beaucoup plus élevés que ceux de l'exercice précédent, ce qui a donné lieu à un produit net de souscription de 2 M$ comparativement à 11 M$ il y a un an.

Résultats favorables en assurance automobile des entreprises

Le niveau des primes de l'assurance biens et responsabilité des entreprises est resté inchangé, la hausse des tarifs ayant été neutralisée par les conditions concurrentielles sur le marché et les turbulences économiques dans l'ouest du Canada. Le ratio combiné était très solide à 81,3 %, en raison des mesures d'amélioration de la rentabilité et de la diminution des sinistres liés aux catastrophes, ce qui a donné lieu à un produit net de souscription de 79 M$ par rapport à 64 M$ à l'exercice précédent.

Les primes de l'assurance automobile des entreprises ont augmenté de 7 % par suite du lancement de produits innovateurs pour l'économie de partage. Le ratio combiné s'est considérablement amélioré pour s'établir à 88,6 %, du fait de nos mesures soutenues d'amélioration de la rentabilité, de l'évolution favorable des sinistres des années antérieures et de la baisse des sinistres importants, ce qui a donné lieu à un produit net de souscription de 21 M$ par rapport à 5 M$ à l'exercice précédent.

Publicité
Sur le même sujet …