MENU

Les cyberrisques guettent les fusions et acquisitions globales, dit Chubb

par La rédaction | 22 janvier 2018 09h45

Photo : Freepik

Les cyberrisques, les risques transactionnels et la croissance internationale sont les trois risques identifiés par Chubb comme les plus importants qui guettent les fusions et acquisitions globales, a écrit l’assureur dans son plus récent livre blanc. Au premier trimestre de 2017, les transactions ont totalisé 678,5 milliards de dollars américains, soit une hausse de 8,9 % par rapport à la même période l’année précédente.

« L’environnement de fusions et acquisitions évolue rapidement, et les investisseurs privés sont constamment confrontés à des risques financiers croissants, incluant la cybersécurité, les risques transactionnels et les expansions internationales », explique Seth Gillston, leadeur des fusions et acquisitions et financement privé chez Chubb. Il suggère un mécanisme de transfert de risque pour que les transactions se déroulent bien.

Faire affaire avec un assureur

Dans son livre blanc, Chubb suggère aux firmes d’investissement privé de faire affaire avec un assureur au cours des transactions afin de bien évaluer et traiter de manière exhaustive les passifs complexes d’une entité cible. Les firmes devraient considérer les services et les produits d’un assureur avec un vaste portfolio de produits pour absorber tous les complexes après la conclusion de la transaction.

« L’assureur devrait posséder une capacité de réponse suffisante pour permettre la conclusion de la transaction à l’intérieur d’une échéance donnée et devrait éliminer ou minimiser les possibles surprises non assurées », expliquent les auteurs.

Publicité
Sur le même sujet …