MENU

Les entrepreneurs sont mal préparés financièrement en vue de leur retraite, dit BMO

par Hubert Roy | 21 octobre 2016 11h35

Les entrepreneurs préparent-ils adéquatement leurs finances en vue de leur retraite ? Non, répond BMO Gestion de patrimoine dans un rapport sur la question.

BMO y révèle que la majorité des propriétaires d’une entreprise du secteur privé ne sont pas préparés financièrement pour la retraite qu’ils envisagent. Ils comptent toutefois sur divers facteurs, comme l’augmentation de leur épargne ou la vente de leur entreprise, pour les aider à atteindre leurs objectifs.

Le rapport de BMO Gestion de patrimoine démontre que 72 % ont épargné moins de 100 000 $ et que seulement 10 % ont indiqué avoir mis de côté plus de 500 000 $. Les entrepreneurs sont confrontés à un manque de planification de la retraite et se retrouvent fortement dépendants de leurs actifs d’entreprise pour les aider à financer leur retraite. Le rapport indique qu’un retrait de 50 000 $ par année peut provoquer la disparition d’un fonds de retraite de 500 000 $ en environ 12 ans, alors que le montant requis pour assurer une retraite viable entre les âges de 65 ans et de 90 ans est d’environ 1 100 000 $.

« La date de départ à la retraite peut varier selon la situation personnelle de l’entrepreneur ou celle de l’entreprise. En révélant l’écart à combler dans le fonds de retraite du propriétaire d’une entreprise quant au montant qu’il épargne chaque année, un plan financier l’aidera à se parer à toute éventualité », indique Chris Buttigieg, directeur principal, stratégie de planification du patrimoine, de BMO Gestion de patrimoine.

Le rapport s’est aussi penché sur les options de sortie que les propriétaires d’une entreprise du secteur privé comptent utiliser pour financer le manque à gagner de leur épargne-retraite. Plus du tiers des répondants ont indiqué qu’ils vendraient à des acheteurs qui ne font pas partie de la famille (36 %).

Voici d’autres options envisagées par les propriétaires d’entreprises :

  • le propriétaire ne sait pas quelle option de sortie envisager (33 %);
  • transférer l’entreprise aux membres de la famille sans aucun cout (15 %);
  • fermer ou éliminer progressivement l’entreprise (12 %);
  • vendre l’entreprise à des membres de la famille (4 %).
Publicité
Sur le même sujet …