MENU

Les épargnants québécois reprennent confiance

par La rédaction | 06 mars 2017 11h30

Il y a un an, l’Indice de confiance des épargnants Manuvie atteignait son niveau le plus bas depuis la crise financière. Cette année, changement de décor : la confiance des épargnants québécois à l’égard des différents produits de placement semble bel et bien au rendez-vous.

Qu’il s’agisse de CELI (+7 points de pourcentage), de REER (+7 points), de fonds communs (+6 points), de fonds distincts (+7 points) ou encore de FNB (+14 points), la majorité des moyens d’investissement a en effet retrouvé la confiance des épargnants du Québec, selon l'indice de Manuvie. Seul le REEE voit son niveau diminuer (-1 point).


Le bon moment pour acheter une maison

D’après les résultats du sondage, 34 % des répondants québécois disent par ailleurs que le moment est tout indiqué pour acheter une maison. De plus, comme près de deux Canadiens sur cinq (37 %), les Québécois croient que les taux hypothécaires devraient être réduits (tant les taux fixes que les taux variables).

« Avec un taux de chômage au Québec en deçà de la moyenne canadienne, il n'est pas étonnant de voir qu'une partie des épargnants québécois pense que c'est un bon moment pour acheter une maison, a dit Richard Payette, Président et chef de la direction, Manuvie Québec. C’est un signe encourageant de voir que la confiance des épargnants est à la hausse. »

Confiance en hausse au Canada

Au Canada, la confiance des épargnants à l’égard des actions (13 %), des fonds communs équilibrés (26 %) et dans l’investissement de leur maison (45 %) est également en hausse. Le sondage révèle une faible baisse de la confiance envers les immeubles de placement (17 %), les liquidités (15 %) et les titres à revenu fixe (9 %).

 « En examinant les résultats d’une année à l’autre, nous constatons que la confiance des épargnants a augmenté pour presque tous les moyens de placement, a déclaré Kevin Headland, stratège principal des placements, Investissements Manuvie. La confiance accrue des épargnants envers les fonds communs équilibrés témoigne bien de leur besoin de croissance tout en se protégeant contre l’incertitude qui règne sur les marchés. »

Publicité
Sur le même sujet …