MENU

Les excédents de Desjardins reculent de 50% en assurance de dommages

par Mathieu Carbasse | 12 mai 2016 13h52

Photo : Jean-Philippe Bourgoin

Au premier trimestre de 2016, le Mouvement Desjardins a enregistré des excédents nets de 39 M$ pour le secteur de l’assurance de dommages, en baisse de plus de 48 % par rapport au premier trimestre de 2015 (76 M$).

La baisse des excédents a toutefois été atténuée par une sinistralité plus favorable en assurance automobile ainsi que par une croissance organique des affaires, avance le groupe coopératif qui rappelle que les résultats enregistrés par le secteur en 2015 avaient été bonifiés par l'acquisition des activités canadiennes de State Farm.

Le Mouvement Desjardins affirme par ailleurs suivre de près l'évolution de la situation des feux en Alberta et juge, pour le moment, l'évaluation de l'incidence financière sur ses résultats non significative.

Résultats stables en assurance de personnes

S'élevant à 97 M$, les excédents du secteur de gestion de patrimoine et d’assurance de personnes sont stables par rapport à ceux de la période correspondante de 2015 (98 M$).

Au 31 mars 2016, l'actif total s'élève à 255,1 G$, en hausse de 7,0 G$ depuis le 31 décembre 2015. Cette croissance est largement attribuable aux valeurs mobilières découlant de la croissance des activités de marché et des dépôts, selon le Mouvement .

Ce dernier maintient par ailleurs sa solide capitalisation en conformité avec les règles de Bâle III. Ses ratios de fonds propres de la catégorie 1A et du total des fonds propres sont respectivement de 15,8 % et de 16,9 % au 31 mars 2016, contre, respectivement, 16 % et 17,2 % au 31 décembre 2015.

Résultats en baisse pour l’ensemble du groupe

Globalement, le premier groupe financier coopératif du Canada affiche des excédents avant ristournes aux membres de 382 M$, soit une diminution de 82 M$ (- 21,5 %) par rapport au trimestre correspondant de 2015. Cette baisse s'explique par deux événements survenus au premier trimestre de 2015, soit le gain réalisé à la date de l'acquisition des activités canadiennes de State Farm ainsi que la variation favorable de la juste valeur d'instruments financiers dérivés utilisés à des fins de couverture pour l'ensemble du Mouvement.

Le rendement des capitaux propres -une mesure-clé de rentabilité dans le secteur financier- s'est situé à 7,1 % au premier trimestre 2016,  par rapport à 9,5 % à pareille date l'an dernier.

« Notre performance est ce qui nous permet de remplir notre mission coopérative à l'avantage de nos membres et de nos collectivités. Desjardins réussit à le faire dans un contexte de concurrence accrue et alors que l'industrie toute entière s'adapte à de nouvelles façons de faire, a déclaré Guy Cormier, récemment élu président et chef de la direction.  J’entends, au cours de mon mandat, réaliser trois grandes ambitions qui nous permettrons de redevenir premiers dans le cœur des gens. Ces ambitions sont : aligner Desjardins sur sa raison d'être, en exploiter le plein potentiel au bénéfice de ses membres et clients et enfin, investir dans les personnes d'abord. »

Publicité
Sur le même sujet …