MENU

Les fonds distincts malmenés par la volatilité

par Vicky Poitras | 25 octobre 2011 14h57

Les fonds distincts ont été durement frappés par les caprices des marchés financiers, tant au premier semestre qu’au deuxième trimestre de l’année, montre le plus récent rapport de LIMRA sur les ventes de rentes au Canada. À 118 milliards de dollars (G$) au 30 juin, l’actif total des rentes au Canada affiche un repli de 1 % par rapport à ce qu’il était au 31 mars.

Pour leur part, les ventes de fonds distincts ont reculé de 8 % au deuxième trimestre de 2011 par rapport au même trimestre de 2010. Ce recul atteint 10 % aux six premiers mois de l’année, par rapport à la même période en 2010. Les ventes de fonds distincts ont totalisé 4,5 G$ au 30 juin.

Où se trouve l’actif des fonds distincts? Plus de la moitié réside dans des régimes enregistrés d’épargne retraite (REER) et le tiers dans des fonds d’accumulation non enregistrés. Les fonds enregistrés de revenu de retraite (FERR) en détiennent 12 %, les fonds de revenu viager 4 % et les comptes d’épargne libres d’impôt (CELI) 1 %. L’actif total rapporté par LIMRA amalgame sans distinction rentes fixes et fonds distincts. Les données sur la répartition des actifs portent à la fois l’actif des produits d’accumulation comme les REER et ceux de décaissement comme les FERR.

Pas de surprise pour les rentes fixes, où les résultats négatifs sont monnaie courante depuis quelques années déjà. « La croissance des primes de rentes fixes a continué de décliner et ce déclin a atteint 22 % au deuxième trimestre », a rapporté Sally A. Bryck, directrice des recherches sur les rentes chez LIMRA.

Cette décroissance atteint 23 % pour les six premiers mois de l’année par rapport à la même période en 2010. Les ventes de rentes ont totalisé 1,4 G$ au 30 juin. Les rentes fixes incluent à la fois les rentes viagères et les produits d’accumulation comme les dépôts à termes des assureurs (souvent appelés à tort certificats de placement garantis, car ce terme est réservé au secteur bancaire).

L’actif des rentes fixes se répartit en majorité entre les REER (35 %) et les comptes d’accumulation non enregistrés (34 %). Une grande part réside également dans les FERR, soit 28 %. On retrouve 2 % de l’actif dans les CELI et 1 % prend le chemin des fonds de revenu viager.

Mme Bryck a ajouté que certains corps de données ne comprennent pas les réponses de toutes les compagnies participantes. Sur 16 participants, 11 ont donné de l’information sur leurs primes de fonds distincts alors que seulement six d’entre-eux ont donné de l’information sur le nombre de nouveaux contrats. Les participants comptent tous les assureurs majeurs, incluant les québécois Desjardins Sécurité financière et Industrielle Alliance.

Publicité
Sur le même sujet …