MENU

Les frais des fonds communs continuent de baisser au Canada

par La rédaction | 05 octobre 2017 11h20

Photo : Freepik

Les investisseurs canadiens continuent de bénéficier de la tendance baissière du coût des fonds communs de placement à gestion active, selon une analyse réalisée par le cabinet de recherche en services financiers Strategic Insight. Selon ce dernier, le coût des fonds communs de placement à gestion active pour les investisseurs qui bénéficient de conseils a chuté de six points de base au Canada depuis 2014 et demeure semblable à celui qui prévaut aux États-Unis. 

Le rapport intitulé Monitoring Trends in Mutual Fund Cost of Ownership and Expense Ratios – A Canada-U.S. Perspective, 2017 Update a été rédigé à la demande de l'Institut des fonds d'investissement du Canada (IFIC). Il s'agit de la mise à jour d'une étude approfondie qui a été publiée en 2012 et qui portait sur le coût relatif des fonds communs de placement au Canada et aux États-Unis.

« Pression à la baisse sur les frais des fonds »

« L'analyse de Strategic Insight de 2017 confirme que les forces du marché exercent une pression à la baisse sur les frais des fonds au profit des investisseurs, a affirmé Paul C. Bourque, président et chef de la direction de l'IFIC. Cette tendance baissière des coûts revêt une importance particulière, compte tenu de l'intérêt exprimé par les organismes de réglementation canadiens sur le fait de savoir si les investisseurs d'ici profitent d'une tarification concurrentielle. »

Le coût total moyen des fonds communs de placement pour les clients qui faisaient appel aux canaux de distribution axés sur les conseils s'élevait à 1,96 % au Canada à la fin de 2016, abstraction faite des incidences fiscales. Il s’agit d’un taux comparables aux États-Unis (1,95 %), où les impôts ne sont pas prélevés sur les frais.

Un actif en hausse de 20 % en 2 ans

Le rapport révèle aussi que l'actif géré des fonds communs de placement a augmenté de près de 20 % au cours de la période de deux ans qui s'est terminée en décembre 2016, et ce, tant au Canada qu'aux États-Unis.

De plus, les fonds sans frais d'acquisition et les options avec annulation des commissions prélevées à l'acquisition constituaient 83 % des actifs du secteur à la fin de 2016, comparativement à 77 % en 2014. 

Publicité
Sur le même sujet …