MENU

Les investissements dans les Fintech ont le vent en poupe

par Mathieu Carbasse | 14 août 2017 13h30

Photo : Freepik

Au second trimestre, les investissements dans les Fintech ont plus que doublé par rapport au 1er trimestre 2017 révèle un récent rapport de KPMG (en anglais seulement). Ces derniers se sont en effet élevés à 8,4 milliards de dollars américains (G$) sur la période, contre 3,6 G$ au premier trimestre de 2017. Les investissements recensés par la firme de conseil concernaient 293 deals.

Les fusions et acquisitions représentent la majorité des opérations, avec notamment deux transactions supérieures à 1 G$. L’un de ces méga-deals concerne la zone Amériques (acquisition de l’entreprise canadienne DH Corp par la britanique Vista Equity Partners pour un montant de 3,6 G$, ce qui représente la plus importante prise de contrôle d'une société canadienne par une entreprise étrangère depuis 2014), l’autre la zone Europe (acquisition de Vocalink par Mastercard pour 1,2 G$). À noter l’absence d’opérations de grande échelle pour ce trimestre en Asie.

Les États-Unis et l’Europe en tête

Les États-Unis ont investi 2 G$ dans les Fintech au cours du deuxième trimestre de 2017. Les plus grosses opérations concernent AvidXchange (300 M$), Bright Health (160 M$), Pos Portal (158 M$), Fast Match (153 M$) et Addepar (140 M$). Ces investissements ont contribué à accroître l'augmentation du financement des Finetch aux États-Unis, les investissements dans des coentreprises (joint-venture) atteignant plus de 1,5 G$ par le biais de 105 transactions.

Les investissements en Europe ont plus que doublé, avec 2 G$ investis au cours du trimestre, contre 880 M$ au trimestre précédent. La robustesse du marché européen est notamment encouragée par le développement d’incubateurs à Fintech à Londres, Berlin, Paris et Dublin. Malgré le Brexit, le Royaume-Uni continue d’être un pôle d’investissements dynamique (1,4 G$ au deuxième trimestre de 2017).

Perspective stable en Asie

Enfin, en Asie, le financement des Fintech est demeuré relativement stable (760 M$ pour 51 transactions, contre 790 M$ et 56 transactions au trimestre précédent). Les derniers investissements dédiés aux Fintech ont été marqués par une grande diversité géographique, et l’absence de transactions de grande envergure.

Publicité
Sur le même sujet …