MENU

Les investissements en intelligence artificielle atteignent un niveau record

par La rédaction | 25 juillet 2017 09h45

Les investissements en intelligence artificielle ont atteint 162 millions de dollars (M$) sur 12 transactions au premier semestre de l’année. « Du jamais vu en cinq ans au Canada », selon le rapport MoneyTree de PwC Canada et CB Insights.

Baisse du nombre global de transactions

Toutefois, les investissements dans les entreprises canadiennes financées par du capital de risque ont diminué pour la même période. En effet, le financement s’est chiffré à 885 M$, alors qu’il était de 1 027 G$ pour la même période en 2016, représentant une baisse de 14 %, et le nombre de transactions est passé de 170 en 2016 à 127 en 2017.

Le rapport fait aussi état d’un nombre de transactions et de leur valeur en baisse à Toronto, où on compte des investissements de 107 M$ sur 24 transactions. À Montréal, le nombre de transactions a aussi chuté, mais leur valeur s’est établie à 189 M$, un bond de 145 %. Par contre, Vancouver a enregistré 3 transactions supplémentaires qu’à la même période l’an dernier, mais dont la valeur a baissé de 29 %.

« Les investissements dans l’intelligence artificielle façonnent l’avenir du Canada »

« L’accroissement des investissements des sociétés dans le domaine de l’intelligence artificielle façonne l’avenir du Canada comme chef de file de ce secteur, affirme Chris Dulny, leadeur national du secteur de la technologie chez PwC Canada. Les sociétés canadiennes attirent des investissements plus substantiels des principales sociétés spécialisées dans le capital de risque et dont l’intérêt pour les talents nationaux en technologie ne cesse d’augmenter. Le paysage du financement, notamment des sociétés et de l’état, fait du Canada une destination de choix pour les investisseurs internationaux qui tiennent à ce que le secteur des technologies atteigne son plein potentiel. »

« Clairement, le secteur canadien des technologies attire l’attention, autant des investisseurs institutionnels que des grandes sociétés. Pour ces dernières, c’est une façon d’assurer leur futur qui sera inévitablement transformé par ce secteur en effervescence afin de rester compétitif et performant », ajoute Christine Pouliot, associée en transactions pour PwC Canada.

Publicité
Sur le même sujet …