MENU

Les pertes liées à la sécheresse pourraient atteindre 8 G$

par Mathieu Carbasse | 04 septembre 2015 13h25

Selon le rapport mensuel Global Catastrophe Recap, publié par Aon Benfield, les conditions de sécheresse sévères persistent dans les régions occidentales et plusieurs pays des Caraïbes et d'Amérique centrale ont émis des alertes de sécheresses aggravées.

Alors qu’El Niño devrait s’intensifier dans les mois à venir, les pertes mondiales pourraient dépasser les prévisions actuelles évaluées à 8G$ de dommages économiques.

Aux États-Unis, les pertes économiques totales liées à cette calamité devraient atteindre au moins 3 milliards de dollars (G$), attribuables principalement à des dommages agricoles en Californie.

Les conditions de sécheresse ont également affecté l’Europe de l'Est, l'Afrique, les Caraïbes et l'Amérique centrale au cours du mois d’août, avec des pertes économiques combinées de plus de 2,6 G$ en Roumanie, en République tchèque et en Pologne.

« Depuis plusieurs décennies, nous observons un renforcement d'El Niño dont les impacts sont de plus en plus visibles à travers le monde, souligne Steve Bowen, directeur associé d’Impact Forecasting et météorologiste. Cela se vérifie au niveau des pertes globales liées à la sécheresse, alors que plusieurs pays ont subi un grave manque de précipitations. D'un autre côté, l'activité cyclonique dans l'océan Pacifique a maintenu son rythme effréné au mois d’août en raison de températures de surface de la mer supérieures à la moyenne et de conditions atmosphériques favorables. Plusieurs tempêtes dans le Pacifique ont déjà entraîné des dégâts considérables. »

Publicité